Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Lamartine, Médailles, Questions - Reponses » Médaille à l’effigie d’Alphonse de LAMARTINE : des réponses

Médaille à l’effigie d’Alphonse de LAMARTINE : des réponses

Par Oleg

Introduction :

Fin 2010, je vous faisais part de questions sans réponses, au sujet des origines d’un coin et d’un poinçon anonymes, à l’effigie d’Alphonse de Lamartine, et pour lequel je ne disposais pas de la médaille définitive :

http://www.club-numismatique-macon.fr/2010/12/medaille-a-leffigie-d%E2%80%99alphonse-de-lamartine/

Aujourd’hui, ma soif de connaissances est en partie étanchée, suite à plusieurs découvertes et autres achats de médailles, qui correspondent à la gravure insculpée sur ce matériel de frappe, qui vous fût présenté dans l’article précédent.

Poinçon original et coin 50mm (coll.Oleg)

Poinçon original et coin 50mm (coll.Oleg)

 

Datation et artiste graveur :

En surfant sur la toile à la recherche de médailles de Lamartine, j’ai eu l’occasion de trouver la boutique en ligne d’un professionnel germanique qui propose à la vente, la médaille ci-dessous, aux portrait et légende identiques, mais d’un module supérieur. Celle-ci, datée de 1848, bien que certainement frappée plus tardivement, rend hommage à l’implication politique du poète pendant les évènements de cette année-là.

Ainsi, cet exemplaire daté confirme que cette gravure existe depuis la 2ème moitié du XIXème siècle.

 

Médaille Lamartine - 1848 (coll. mgs-a.franz)

Médaille Lamartine – 1848 (coll. mgs-a.franz)

Médaille d’hommage à Alphonse de Lamartine

date : gravée et frappée après 1848

métal : bronze doré

diamètre : 75 millimètres

poids : 165 grammes

avers : buste nu de Alphonse de Lamartine

graveur : Antoine Bovy

 

En outre, le portrait, contrairement au coin de mon fond, est signé du nom de Antoine BOVY, grand graveur helvète du XIXème, né à Genève en 1795, contemporain de son sujet et décédé en Suisse en 1877.

 

Médaille issue du coin présenté :

Une autre trouvaille, mais cette fois qui est au module du matériel de frappe de ma collection, et qui, comme le coin et le poinçon, ne porte pas la signature du graveur.

Cette médaille provient très certainement de ce fer, car elle présente les mêmes petits défauts. Cette frappe est postérieure à celle présentée ci-avant, puisqu’elle fût émise suite à une commande de la municipalité de Mâcon, pour célébrer le centenaire de la naissance de Lamartine en la ville en 1790.

 

Médaille Lamartine - 1890 (coll. Oleg)

Médaille Lamartine – 1890 (coll. Oleg)

 

Centenaire de la naissance de Lamartine

émise par : ville de Mâcon

frappée en 1890, par : atelier inconnu

métal : cuivre / diamètre : 50 millimètres

poids : 60,55 grammes / quantité frappée :  ?

avers : buste nu de Alphonse de Lamartine

revers : dans le champ : VILLE/DE/MACON/21 OCTOBRE/1790-1890, avec autour un grènetis et une légende circulaire : CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE LAMARTINE

graveur : médaille non signée (Antoine Bovy)

 

Quel bonheur d’avoir pu acquérir cette médaille il y a quelques mois ; elle vient, en effet, compléter cet ensemble, pour lequel il ne reste plus qu’à trouver le coin de l’autre face, ainsi que d’éventuelles frappes en argent, or, vermeil ou autre bronze doré,…si cela m’est possible un jour…


Images du poinçon, du coin inversé et du recto de la médaille, pour comparaison :

Poinçon, coin inversé et médaille Lamartine (coll. Oleg)

Poinçon, coin inversé et médaille Lamartine (coll. Oleg)

Sources :

muenzauktion.com

Collection Oleg

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Lamartine, Médailles, Questions - Reponses · Mots-Clés: , ,

Laisser un commentaire

*

dix-huit − 4 =