Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives, Médailles, Une monnaie une histoire » La plaquette “Aux morts de Polytechnique” d’Alexandre Morlon

La plaquette “Aux morts de Polytechnique” d’Alexandre Morlon

par Gilles Marchand

Comme pour la plaquette « Merci » pour laquelle Alexandre Morlon avait repris un dessin de Sabattier publié dans l’Illustration, cette plaquette reproduit un monument réalisé par un autre artiste : le monument aux morts de la Montagne Sainte Geneviève à Paris qui commémore les anciens élèves de l’école Polytechnique morts pour la France au cours de la Grande Guerre, œuvre de Victor Segoffin.

L’annuaire de 1926 de la Société amicale de secours des anciens élèves de l’école polytechnique décrit ainsi ce monument inauguré le 24 octobre 1925 par le maréchal Foch :

“Le mur est flanqué de deux larges colonnes constituées par des faisceaux recouverts chacun d’une grande palme et d’une épée gauloise. En haut, sont accrochés, de part et d’autre, deux boucliers portant les dates de 1914 et 1918 et, entre eux, sur toute la longueur du mur, l’inscription : “À la gloire des polytechniciens morts pour la France”.

Bâti en pierre de Villonneur, le monument émerge du terrain en s’appuyant des deux côtés sur un soubassement de roches naturelles, évoquant le vieux sol du champ de bataille. En avant, s’étend un parvis précédé de trois marches, destiné à recevoir le motif central, la statue de la Victoire, œuvre du sculpteur Segoffin (Victor Segoffin, 1867-1925). Elle représente une femme aux traits graves, à l’expression inspirée, coiffée du casque porté par les polytechniciens, les pieds posés sur un bouclier gaulois, les bras étendus, les mains chargées de lauriers, les ailes immenses déployées “.

Alexandre Morlon a fidèlement repris cette Victoire ailée sur cette plaquette uniface de 57 mm sur 81 mm frappée à la Monnaie de Paris et probablement réalisée à la fin de l’année 1925. Il substitue cependant à la longue liste des Polytechniciens tombés au cours du conflit, la légende “Gloire à nos camarades de POLYTECHNIQUE morts pour la France 1914-1918 / Foch” qu’il a placée de part et d’autre de la Victoire. Un cartouche situé sous la Victoire permettait d’inscrire le nom et la promotion du Polytechnicien décédé comme l’atteste certaines plaquettes connues.

Les années 1920 ont été pour Alexandre Morlon, comme pour de nombreux artistes, une période consacrée aux ouvrages commémorant la fin de la Grande Guerre. Ainsi, entre 1919 et 1926, Alexandre Morlon construira ou participera à l’édification de 9 monuments aux morts et réalisera aussi quelques médailles ou plaquettes, les plus remarquables étant « Merci », « Victoire 1918 », sa variante « Victory » et cette plaquette « Aux morts de Polytechnique ».

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives, Médailles, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

quatre × quatre =