Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Leçons de numismatique, Technique et metaux » Fausse 1 franc 1934 Morlon – Métal blanc …

Fausse 1 franc 1934 Morlon – Métal blanc …

par gilles Marchand

“Fausse 1 franc 1934 Morlon – Métal blanc – Exonumia” ; C’est sous ce titre qu’a été récemment mise en vente sur un site d’enchère en ligne cette pièce de 1 franc Morlon de 1934 :

Ce titre attira mon attention et les photos jointes montraient bien une monnaie dont la couleur différait de celle du bronze aluminium à laquelle on devait s’attendre pour une monnaie de 1934.

Alors s’agissait il bien d’une fausse monnaie, d’une monnaie frappée dans un autre métal ou d’une décoloration chimique du métal ?

J’examinais les différentes hypothèses, à commencer par une véritable fausse monnaie de 1 franc. Quel était l’intérêt de fabriquer de fausses pièces de 1 franc dans les années 1930 ? Leur valeur était faible pour le risque encouru par le faussaire. Par ailleurs, si cette pièce était fausse, la qualité de la gravure était excellente et correspondait exactement aux caractéristiques d’une vraie 1 franc Morlon !

Alors s’agissait-il une monnaie frappée dans un autre métal que le bronze aluminium ?? Difficile d’imaginer une erreur de flan de la Monnaie de Paris et, dans le cas d’une frappe intentionnelle, outre la mention “essai” qui aurait dû figurer, il est peu vraisemblable que cette monnaie ait été mise en circulation. Or l’examen des photos montrait bien les traces d’une intense circulation compte tenu de l’usure très visible des fleurs et fruits sortant des cornes d’abondance au revers.

Restait donc comme hypothèse la plus probable une décoloration du métal par un quelconque procédé …

Étant donné le faible prix de la mise en vente, la curiosité l’emporta et l’absence d’enchérisseur me permit d’obtenir cette monnaie à un prix modique.

La solution fut alors évidente à l’examen attentif de l’objet de ma curiosité.

D’un diamètre de 23,08 mm pour un poids de 4,07 grammes, cette pièce correspondait parfaitement aux caractéristiques d’une 1 franc Morlon en bronze aluminium (23mm – 4g). Sa couleur “blanche” était en réalité une argenture, recouverte maintenant d’une belle patine similaire à celle que l’on observe sur les anciennes monnaies en argent. Par ailleurs, une petite et ancienne trace de soudure résiduelle située sur la tranche juste au-dessus de la tête de la République montrait que, bien qu’elle ait disparue, une bélière avait jadis été fixée.

Il s’agissait donc de toute évidence d’une véritable pièce de 1 franc Morlon frappée en 1934 en bronze aluminium qui avait été argentée pour être transformée en médaille républicaine, très probablement dans les années 1940.

La description était donc erronée, mais je n’étais pas déçu d’avoir percé le secret de la double vie de cette monnaie ; monnaie courante un premier temps puis médaille patriotique en argent par la suite.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Leçons de numismatique, Technique et metaux · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

13 + onze =