Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Divers, Documents d'archives, Exposition "Les monnaies de Mâcon", Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Nouvelles du Club, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire, Vacances et Numismatique » Musée/Club numismatique ; collaboration indispensable.

Musée/Club numismatique ; collaboration indispensable.

Par Oleg

Au poste de Conservatrice depuis quelques années déjà, Madame Moyne-Charlet a souhaité très tôt une collaboration avec les associations mâconnaises, qui s’intéressent de près à l’histoire de Mâcon et des mâconnais, thème principal des expositions du Musée des Ursulines. C’est dans cette optique que nous fûmes invités à une entrevue qui avait pour but de définir des objectifs communs.

En premier lieu fut abordé le graveur et sculpteur Morlon, natif de la ville, qui nous a légué de nombreux et beaux monuments au cœur de la cité et dans les environs proches. Cela a permis de proposer une grande exposition au second semestre 2023, à laquelle ont contribué les Musées d’Orsay et de la Monnaie de Paris par le prêt d’œuvres et Gilles MARCHAND, notre trésorier, et spécialiste de l’artiste qui possède une collection unique, offerte aux yeux du publique pour l’occasion. Cette collaboration nous a pris, enfin, surtout à Gilles 😉, quelques quatre années, du fait du temps nécessaires à l’organisation de l’exposition, et de la pandémie COVID qui a rudement ralenti la mise en place et même reporté par deux fois l’exposition. Tout vient à point à qui sait attendre.

Galvanos du franc Morlon (prêt du musée de la Monnaie de Paris)

Galvanos du franc Morlon (prêt de la Monnaie de Paris)

Le second dossier qui tient Madame la Conservatrice à cœur, c’est la constitution d’un médailler composé de monnaies frappées à Mâcon entre les VIè et XVè siècles qui soit représentatif des productions monétaires mâconnaises du moyen-âge. En clair, il n’est pas nécessaire de garnir des plateaux de toutes les émissions et variétés de chaque type monétaire, mais plutôt d’avoir un exemplaire de chaque type dans un état de conservation remarquable pour les monnaies les plus courantes, et au moins un exemplaire présentable pour les plus rares, et il y en a beaucoup.

Historiquement, le musée possédait un médailler qui a « disparu » pendant l’entre deux guerres, cependant celui-ci était surtout composé de monnaies venant pour l’essentiel de legs mais qui n’avaient pas été forgées à l’atelier de Mâcon. Il y a quelques années, via l’association des Amis du Musée et J.-C. D., membre éminent du Club, le Musée a pu faire l’acquisition de quelques rares deniers et oboles du IXè siècle, actuellement visibles dans la Salle dédiée à « Mâcon des origines à l’an mil ». C’est un bon début et la tâche sera longue, pour des raisons de budget d’abord, certaines de ces monnaies peuvent valoir plusieurs milliers d’euros, mais aussi pour des raisons de disponibilité de monnaies en « qualité Musée ». En effet, si certains types monétaires frappés à Mâcon sont des plus courants, comme le denier au nom du roi Philippe Ier, ou le blanc dit « guénar » au nom du roi Charles VI, il n’est pas aisé de trouver, même pour ces pièces communes, un exemplaire fleur de coin, c’est-à-dire ; qui a été bien frappé, qui n’a pas ou peu circulé, qui ait été bien conservé, et surtout qui n’a pas été décapé de nos jours !!!

L’intérêt principal du Musée de passer par le Club est que nous avons les connaissances numismatiques nécessaires, la connaissance du marché de la monnaie, et un carnet d’adresses qui peuvent nous permettre, mieux qu’aux personnels du Musée, de trouver la ou les perles rares impératives à la constitution d’une collection homogène et cohérente, retraçant l’histoire monétaire de la ville de Mâcon. C’est ainsi que nous allons, grace au reliquat d’une subvention exceptionnelle accordée au Club par la Municipalité dans le cadre de l’organisation de l’Exposition Morlon, pouvoir offrir au Musée un magnifique denier au nom de Philippe Ier. Nous avions promis de mettre cet argent au profit du Musée jusqu’au dernier centime, promesse tenue.

Mâcon après 1137 – denier immobilisé au nom de Philippe Ier – 0gr90, coll. du Musée des Ursulines (cliché oleg)

Je ne cache pas que j’avais connaissance de cette monnaie, mais qu’il n’a été facile de convaincre le propriétaire de la céder. Cela m’a pris presque trois mois, mais l’argument qui a fait mouche, c’est le fait que ce denier rentre au musée, merci à toi J.-B. pour cette contribution.

De mon côté je suis déjà sur la prochaine acquisition potentielle… je n’en dirai pas plus aujourd’hui, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Demain lundi, c’est notre Assemblée Générale annuelle, l’occasion d’organiser avec Madame la Conservatrice Moyne-Charlet, qui sera présente, la remise officielle au Mûsée de cette monnaie d’exception de par son état.

Je lance donc un appel aux collectionneurs, numismates, et professionnels de la catégorie de bien vouloir communiquer au Club (mails ci-dessous) des monnaies de Mâcon, qui sont en « état Musée » et, qu’ils seraient prêts à céder pour agrémenter le médailler du Musée des Ursulines de Mâcon.

contact@club-numismatique-macon.fr

ou

clubnumismatiquemacon@gmail.com

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Divers, Documents d'archives, Exposition "Les monnaies de Mâcon", Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Nouvelles du Club, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire, Vacances et Numismatique · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois × deux =