Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Documents d'archives » 1949 : Le retrait des “Morlon” en bronze d’aluminium

1949 : Le retrait des “Morlon” en bronze d’aluminium

Par Gilles Marchand

Malgré la victoire, la grande guerre avait laissé la France dans un état financier très dégradé. Pour financer cette guerre interminable, extrêmement coûteuse en hommes et en matériel, la France avait dû emprunter des sommes considérables à la Grande Bretagne et aux États Unis. L’espérance que “l’Allemagne paiera” s’envola lorsque les versements pour dommages de guerre prévus par le traité de Versailles en 1919 n’ont pas été honorés..

Monnaies au type "Morlon"

Monnaies au type “Morlon”

Les années d’après guerre virent la dépréciation du franc sur le marché des changes. Afin d’interrompre cette chute et rétablir la confiance en notre monnaie, le “franc Poincaré” est créé le 25 juin 1928 sur la base 65,5 mg d’or au titre de 900 millièmes.

Pour remplacer les jetons des Chambres de Commerce alors en circulation depuis de début des années 20, la Monnaie de Paris choisit Alexandre Morlon pour la réalisation des nouvelles monnaies de 1 et 2 francs ainsi que celle de la 50 centimes. Près de 2,4 milliards de pièces seront frappées entre 1931 et 1959 au type de la “République” de Morlon.

Jusqu’en 1941, les “Morlon” seront frappées en bronze d’aluminium dans la continuité des jetons des chambres de commerce. Entre 1931 et 1941, plus de 520 millions de pièces de 50 centimes, de 310 millions de 1 francs et de 120 millions de 2 francs seront mises en circulation.

 Frappe en bronze d’aluminium

Module

Poids

50 centimes

18 mm

2 g

1 franc

23 mm

4 g

2 francs

27 mm

8 g

La défaite de 1940 et ses conséquences politiques et financières eurent raison de cet alliage. En 1941 puis de 1944 à 1959, les “Morlon” seront frappées en aluminium.

Extrait du Journal Officiel du 9 Août 1949

Extrait du Journal Officiel du 9 Août 1949

Le retrait définitif des ces monnaies en bronze d’aluminium eu lieu le 1er septembre 1949. A compter de cette date, elle n’avaient plus cours légal. Les jetons des Chambres de Commerce, eux aussi en bronze d’aluminium, seront retirés en même temps. Les modalités d’application de ce décret fut publié au Journal Officiel du 9 Août 1949.

Ne resteront en circulation que les “Morlon” en aluminium et les pièces à la francisque de l’État français de Lucien Bazor.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Documents d'archives · Mots-Clés: , , ,

Laisser un commentaire

*

15 + dix-sept =