Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Histoire locale, Médailles » Les débuts d’Alexandre Morlon …

Les débuts d’Alexandre Morlon …

Par Gilles Marchand

Alexandre Morlon est né le 4 juin 1878, rue du Doyenné à Mâcon. Son père, Pierre Morlon était marbrier et sa mère Eugénie Dubois, blanchisseuse.

Alexandre Morlon (début XXe siècle - (c) g. Marchand)

Alexandre Morlon (début XXe siècle – (c) g. Marchand)

En 1896, à l’âge de 17 ans, il est employé par son père en qualité de sculpteur puis en 1897, Alexandre Morlon est admis à l’atelier d’Alexandre Falguière. A cette époque, Alexandre Falguière, professeur à l’école nationale des beaux-arts et membre de l’Académie des Beaux-Arts, était un des sculpteurs les plus en vue de la IIIe République. Alexandre Morlon fera ses trois premières années d’étude dans son atelier.

A la mort de Falguière en 1900, il devient l’élève d’Antonin Mercié, peintre et sculpteur, auteur d’œuvres réalistes et de compositions historiques et allégoriques, et d’Henri Dubois sculpteur et graveur en médailles. Les premières œuvres d’Alexandre Morlon sont profondément influencées par ces trois hommes.

Il expose pour la première fois en mai 1900 au Salon des Artistes français. Les travaux présentés sont d’abord ce qu’on appelle de la gravure en médailles c’est-à-dire les modèles en plâtre ou en galvanoplastie destinés à être réduits et gravés dans l’acier par un graveur qui fabrique les coins servant à la frappe des médailles et des plaquettes. D’autres modèles servent à la fabrication des moules pour les médailles, médaillons et plaques de bronze fondu.

L'épave (Photo E. Brunet)

L’épave (Photo E. Brunet)

La première œuvre connue d’Alexandre Morlon date de cette période.

Il ne s’agit pas d’une médaille mais d’un plâtre dénommé «l’Épave» représentant le corps d’une jeune fille échouée sur la grève. Alexandre Morlon en fait don au musée de Mâcon en 1903.

Au Salon de 1904, il présente sous le même titre une œuvre en terre cuite patinée dans la section «Arts décoratifs». C’est cette œuvre qui est présentée ci-contre.

A suivre …

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Histoire locale, Médailles · Mots-Clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

*

quinze − 9 =