Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Documents d'archives, Histoire locale, Médailles, Une monnaie une histoire » Académie de Mâcon – Concours du centenaire en 1905

Académie de Mâcon – Concours du centenaire en 1905

par gilles Marchand

Nombreuses ont été les récompenses attribuées par l’Académie de Mâcon à la fin du XIXème siècle et au début du XXème comme en témoigne cette médaille en argent décernée en 1905 à la famille Martin-Bailly.

D’un diamètre de 40 millimètres pour un poids de 39 grammes, cette médaille a été conservée pieusement par cette famille dans un cadre qui devait trôner à la meilleure place de leur domicile.

Elle représente sur une face une divinité antique assise décernant une couronne de laurier gravée par Brenet (voir note en bas de page).

Au revers, dans la partie centrale entourée d’une couronne de laurier est inscrite la légende « ACADEMIE DE MACON 1805 / CONCOURS DU CENTENAIRE 1905 ». Une gravure au centre du champ précise « PRIX DORIA / MARTIN-BAILLY ».

Les annales de l’Académie de Mâcon nous apprennent que ce prix Doria a été remis le 10 septembre 1905 par Monseigneur PERRAUD, Evêque d’Autun (depuis 1874 puis nommé Cardinal en1895).

Ce prix Doria d’un montant de 500 francs était un prix d’encouragement au bien (symbole d’une autre époque) et avait été remis à cette famille de Chenay le Chatel pour l’éducation qu’ils avaient prodiguée à leurs 16 enfants malgré leurs maigres revenus. Les annales nous renseignent aussi sur la situation de la famille Martin : Claude Martin, sabotier, tenait un petit commerce de bois et son épouse Jeanne Marie Bailly, était à la fois épicière et mercière.

Replacée ainsi dans son contexte, cette médaille est très instructive, tant sur la vie au début de XXème siècle que sur les mentalités que l’époque. Elle raconte à elle seule un petit morceau de l’histoire du mâconnais.

  • Nicolas Guy Antoine Brenet était un médailleur parisien né vers 1770 et décédé en 1846. Il fut l’élève de Nicolas-Marie Gatteaux (1751-1832). Longtemps après le décès de son auteur cette gravure était toujours reprise pour figurer sur les médailles décernées lors de remises de récompenses.
   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Documents d'archives, Histoire locale, Médailles, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

dix-neuf − 9 =