Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Leçons de numismatique, Médailles, Technique et metaux » La plus petite des « République »

La plus petite des « République »

Par gilles Marchand

Si c’était un pays, ce serait sans conteste la petite île de Nauru située en Océanie. État indépendant depuis 1968 d’une superficie de 21,3 km², sa population est inférieure à 10000 habitants !
Si c’était un régime politique, il s’agirait de la deuxième République. Née en France de la révolution de 1848, elle s’est achevée par le coup d’état de Louis Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851.
Par contre, en numismatique, la plus petite des « République » et un exemplaire du modèle de « République » créé par Alexandre Morlon pour le concours monétaire de 1928.

Cet exemplaire ne mesure en effet que 12 millimètres de diamètre pour un poids très légèrement supérieur à 1 g !
À titre de comparaisons, l’actuelle pièce de 1 centime d’euro mesure 16,25 mm et pèse 2,3 g soit 2 fois plus que cette République et le centime de franc qui a circulé en France de 1962 à 2001 avait un diamètre de 15 mm et pesait 1,65 g.
Cette frappe uniface et la plus petite version des différentes médailles à l’effigie de la République réservées aux administrations françaises et distribuées à titre de récompense pendant de nombreuses décennies (médailles de tables, plaquettes ou décorations telle que la médaille des épidémies ou la médaille d’honneur de l’aéronautique).

En effet, ces médailles créées par Alexandre Morlon à l’effigie de la République ont été frappées dans les modules de 12, 27, 32, 36, 41, 45, 50 et 68 mm, les frappes aux modules de 36 et 50 mm étant de loin les plus courantes.
Dans quel dessein cette minuscule médaille uniface de 12 millimètres a-t-elle été frappée ? Trop petite pour être utilisée telle quelle, cette frappe très particulière par sa taille était peut-être destinée à être insérée sur un objet ou une épinglette destinés aux élus de la République. Elle préfigure peut-être les épinglettes des conseillers municipaux commercialisées par la Monnaie de Paris à partir de 1938, une autre réalisation d’Alexandre Morlon qui tenait dans un espace restreint de 13 mm sur 13 mm.

Difficile (mais pas impossible) de faire plus petit module pour une médaille !

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Leçons de numismatique, Médailles, Technique et metaux · Mots-Clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

5 × 4 =