Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Tresors et decouvertes » Le trésor de Mâcon découvert en 1764

Le trésor de Mâcon découvert en 1764

Le trésor de Mâcon est un ensemble découvert par des ouvriers le 1er mars 1764 durant les travaux de construction du nouvel Hôtel Dieu. La plupart des éléments ayant disparu, les descriptions complètes datent de sa découverte. Ce trésor était composé d’environ 30.000 monnaies d’or et d’argent, de bijoux, de cinq pièces d’argenterie et de huit statuettes . Seuls les statuettes et un plat nous sont parvenus, le reste ayant été vendu et fondu. Ces pièces ont été achetées par un collectionneur anglais, Payne Knight, qui les a léguées au British Museum de Londres. Le musée des Ursulines à Mâcon possède et expose les copies de ces huit statuettes.

Statuettes du trésor de Mâcon exposées au British Muséum

Statuettes du trésor de Mâcon exposées au British Muséum

Voici la description telle qu’elle a été faite dans une lettre du Chevalier de Savasse à M de Montrichard et qui a été publiée dans le recueil d’antiquité égyptiennes, étrusques, grecques et romaines du Comte de Caylus.

Trésor de Mâcon - La statuette de Tutella (Recueil d'antiquités du comte de Caylus)

Trésor de Mâcon – La statuette de Tutella (Recueil d’antiquités du comte de Caylus)

« Je vais satisfaire, M., votre curiosité sur le trésor trouvé à Mâcon le premier mars 1764, près du glacis du chemin couvert vis-a-vis le milieu du rempart où est la promenade de la Ville. Ce trésor fut découvert à huit ou neuf pieds de profondeur, par un vigneron chargé de combler les cours intérieures de l’hôpital qu’on construit avec beaucoup de magnificence sur les plans de M. Soufflot. Il consistait en statues d‘argent de la plus grande élégance, en plats et patères, & en médailles d’or & d’argent. On n’en trouve plus après le règne de Galien, ce qui prouve que ce dépôt a été enfoui pendant la révolution des trente Tyrans ; qui obligea chaque particulier a se précautionner sur les événements. –  –  –

– – – Les médailles de ce trésor étaient peut-être au nombre de trente mille. Je n‘en ai eu que quatre en or , & quoiqu’il m’en soit passé plus de 6000 de potin sous les yeux moyennant environ 1800 liv. il n’en est resté que 600 dans ma suite ; le reste a été dispersé et répandu dans différentes villes du Royaume, ou fondu par les orfèvres. Il y en avait peu de Consulaires , aucune de Colonie ou des Rois de Grèce , presque toutes étant Impériales. Mais si on avait eu choix sur le tout, l’on aurait pu former une collection plus complète qu’aucun Cabinet de particulier, parce que les rares s’y trouvaient en proportion avec les communes, comme d’une a mille, plus ou moins.

M. Aulas, Avocat à Mâcon, Procureur du Roi, Syndic de la Ville, en a environ quatre à cinq cents des premiers Empereurs, elles sont d’argent fin. Il en a aussi sept en or, il a également sept statues en argent de la plus grande beauté , elles ont environ cinq pouces de hauteur , a l’exception d’un Mercure qui en a au moins sept, & dont le manteau a été doré, de même que celui d’un Jupiter, dont le travail est admirable, ainsi que celui d’une Cybèle. Quant aux autres elles ont été dépouillées par les orfèvres qui les ont nettoyées, ou par le Vigneron possesseur de la découverte, & qui s’en est grossièrement acquitté. Je ne puis vous dire ce qu’elles représentent, n’ayant fait que les entrevoir. –  –  – »

Il est fort regrettable que les monnaies qui composaient ce trésor aient été fondues ou vendues sans avoir été répertoriées. Une découverte de cette importance aurait pu aider à la compréhension de la vie à Mâcon au 2ème et 3ème siècle. La date probable de son enfouissement  se situe entre 197 (combats entre les troupes de Septime Sévère et celles d’Albinus) et 259-260 (invasion des Alamans).

Source : G.a.m. info n°2 de 2007 – Groupement Archéologique de Mâconnais

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , ,

Laisser un commentaire

*

15 − neuf =