Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Articles avec le Mot-Clé "guerre de 100 ans"

Deux G de grand blanc de Bourgogne, S de trop ?

Deux G de grand blanc de Bourgogne, S de trop ?

par Oleg   Introduction : Ces dernières semaines sont apparues sur les grands sites de vente aux enchères quelques monnaies de Bourgogne très rares, voire inédites comme la florette de Chalon-sur-Saône BG25D/CL déjà publiée ici, et d’autres sur lesquelles je reviendrai plus tard. Parmi celles-ci ce second exemplaire de cette variété surprenante, car sans explication logique, du grand blanc du deuxième type de Philippe-le-Hardi, qui affiche une « G » de trop à l’avers dans BVRGVGNDIe, et une « S » initiale au … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 3bis

Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 3bis

par oleg   Une nouvelle émission chalonnaise ducale inédite au Dumas : Dans une série d’articles précédents, j’avais abordé, avec la collaboration toujours aussi précieuse de Dominique Lemaire, la maîtrise de l’atelier de Chalon-sur-Saône par les gens des monnaies de Cuisery et Saint Laurent-lès-Chalon de mai à août 1419, qui nous laissaient les émissions BG24CL et BG25CL. Je précisais que l’atelier chalonnais passait aux mains du maître particulier Jean Dayne du 22 août à décembre 1419, et qu’à partir … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 6 – complément 1

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 6 – complément 1

par Oleg Encore une nouvelle référence pour les florettes de Mâcon Apparue sur un grand site de vente un magnifique exemplaire de l’émission Bourg25, qui présente la particularité de ne pas avoir de marque d’atelier au revers, sic!!! , oublie du graveur à la fabrication du coin. Cet exemplaire porte des grands lis initiaux avers et revers et toutes les « O » sont pointées. BOURG25-fautée2 Descriptif : idem BOURG25 sauf revers sans annelet 12ème.   BOURG25-fautée2 collection Oleg (3g09)  . à suivre…. toujours !!! . … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Documents d'archives, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 à 1421 – partie 11- complément 1

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 à 1421 – partie 11- complément 1

par Oleg Un nouveau mouton à cinq pattes pour Mâcon : Deux ans et demi après avoir publié ici les florettes de Mâcon forgées sur la 7ème ordonnance royale, une petite nouvelle fait son apparition. Et cette petite nouvelle n’est pas sans intérêt, en effet, elle prouve à nouveau la précipitation dans laquelle ont été forgées les 6è et 7è émission dans l’atelier. Pour rappel, faute de billon au titre de la 6è émission royale, celle-ci fut frappée avec … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux

UN GROSVS DE MÂCON FAUTÉ partie 2

UN GROSVS DE MÂCON FAUTÉ partie 2

par Oleg   L’exemplaire fauté : Ce grosus, qui proviendrait d’une vente, expert A. Weil, mars 1998 n° 120, est de poids plutôt fort pour le type (3g90), cela peu expliquer son aspect mou et  tréflé au revers, le flan un peu épais a du offrir une résistance importante à la frappe, qui a du être doublée pour assurer la bonne impression de la monnaie et ainsi sa lecture. S’il respecte globalement toutes les caractéristiques mâconnaies du type, il … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes

UN GROSVS DE MÂCON FAUTÉ partie 1

UN GROSVS DE MÂCON FAUTÉ partie 1

par Oleg   Introduction : Type monétaire peu commun pour nombre des douze ateliers l’ayant forgé, le gros aux lis sous une couronne dit « grosus », gros de 20 deniers tournois de faciale émis sous Charles VI fin 1413, ne fut produit que pendant une très courte période. Victime de son aloi, il fut refondu en masse pour produire des monnaies plus viles et donc à rendement plus fort pour l’émetteur. Aussi les exemplaires de Mâcon sont rares, malgré tout, … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Les gros cuiserotains solidaires – partie 4

Les gros cuiserotains solidaires – partie 4

par oleg   Bourg7CLA (sur la base du FDD15-4-3) Cuisery Idem Bourg6CA (type non retrouvé) sauf ponctuations des légendes endémiques de Saint Laurent-lès-Chalon ; à l’avers par trèfle simple et au revers par deux points superposés et cantonnement laurentin, donc inversé lis en 1 et lion en 4, sans points d’atelier. c PhILIPVS*DVX*BVRGVnDIe // c SIT:nOMe:DnI:BeneDICTV Bourg7CLA exemplaire collection Oleg (2g27) NB : Comment expliquer la présence de l’étoile de Saint Laurent-lès-Chalon à la base de l’écu sur l’exemplaire de Cuisery Bourg7CLA, alors que sur … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Les gros cuiserotains solidaires – partie 3

Les gros cuiserotains solidaires – partie 3

Par Oleg Bourg7 (sur la base du FDD15-4) Pendant de la 7ème émission royale de gros, sur le pied 160° au titre de fin de 0,199 pour un poids théorique de 2,447 g (100 au marc). Ordonnance royale du 6 mai 1420. Délivrée en duché de juillet 1420 à février1421. Idem Bourg6 sauf deux croissants à droite superposés initiaux avers et revers (). Estimation des quantités produites au profit des habitants d’Auxonne : Autorisation de juin 1420 de Philippe-le-Bon de forger 6.000 … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Les gros cuiserotains solidaires – partie 2

Les gros cuiserotains solidaires – partie 2

Répertoire des émissions extraordinaires au profit des habitants d’Auxonne : Je reprends ici la nomenclature de Dominique Lemaire pour les florettes au type royal mais adaptée aux frappes du duché, ainsi lorsque pour un gros royal frappé par les ducs la référence est Bourg25, sa correspondance pour les gros ducaux devient Bourg5, l’atelier ducal est défini par son initiale « A » pour Auxonne, « L » pour Saint Laurent-lès-Chalon, et « C » pour Cuisery. Pour l’émission au profit des habitants d’Auxonne, … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire

Les gros cuiserotains solidaires – partie 1

Les gros cuiserotains solidaires – partie 1

par Oleg   Introduction : A de très nombreuses reprises, Jean-sans-Peur a, durant son règne, concédé à des proches, l’usage et le profit des ateliers monétaires qu’il contrôlait, soit en remerciement de services rendus, soit pour rembourser des emprunts qu’il avait contractés. C’est ce que l’on nomme communément les émissions extraordinaires, non pas au sens « fabuleuses », mais parce qu’elles n’étaient pas décomptées des quotas de fabrication prévus par les ordonnances ducales, qu’elles faisaient l’objet de fabrications supplémentaires non relevées … Lire l'Article Entier »

Classé dans : Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire