Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon » Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 1

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 1

par Oleg et Dominique Lemaire

 

Avant-propos :

Après avoir abordé les émissions de guénars au nom de Charles VI produites à Mâcon, nous allons maintenant nous efforcer de trier et ranger les émissions de gros dits « florettes » de la même période. Je dis « nous », car la tâche est si ardue, tant les archives manquent et tant les caractéristiques peuvent changer d’un atelier à l’autre, que j’ai dû travailler en collaboration avec, et m’appuyer sur le travail déjà réalisé par, Dominique Lemaire, qui s’est spécialisé dans l’étude de toutes les florettes de France, émises soit par le Roi Charles VI, soit par son fils le Dauphin Régent Charles VII, soit enfin, par le Duc de Bourgogne Jean-sans-Peur.

Je le remercie chaleureusement pour nos échanges de mails, et de photos, car son énorme contribution sur ce chantier, va nous aider à mieux cerner encore le monnayage de notre ville.

Ainsi Dominique Lemaire a créé son propre classement, en référençant toutes les caractéristiques déjà connues ou découvertes par ses soins, des florettes qu’il possède dans son fond propre, ou qu’il a pu voir en vente ou dans d’autres collections. Je vais donc, avec son accord, exploiter son système ici, en l’affinant, et en ajoutant aux frappes ducales, les références de Françoise Dumas-Dubourg, lorsqu’elles existent, afin de donner des repères déjà connus aux initiés.

 

Concernant les productions de l’atelier de Mâcon :

L’atelier de Mâcon a été, selon les périodes, sous tutelle royale mais aussi sous tutelle ducale de la fin 1417 à juillet 1419, il est donc parfois compliqué de faire la part des choses, car comme pour les guénars, les Ducs n’ont quasiment jamais respecté les ordonnances royales à la lettre, tant pour la signalétique des émissions que pour le poids de fin, pour lequel ils avaient obtenu le droit d’anticiper les dévaluations successives, aussi il est donc parfois impossible de distinguer à l’œil nu, deux émissions d’apparence identique mais au titre de fin pourtant très différent.

Malgré cela, des particularités graphiques variées, mais propres aux florettes produites à Mâcon, permettent aujourd’hui d’avancer des hypothèses corroborées, pratiquement sans l’ombre d’un doute, par le classement ci-après, des exemplaires retrouvés.

Dominique Lemaire a donc identifié et référencé les florettes des émissions royales de ROY1 à ROY8, et ceux des frappes ducales bourguignonnes de BOURG21 à BOURG28, toutes produites entre 1417 et 1421.

 

1 / – Descriptif graphique général des florettes :

 

florette_type_paris

florette de Paris – illustration tirée de la publication de A. Dieudonné 2

 

Avers : trois lis posés deux et un sous une couronne dans un grènetis circulaire avec autour la légende :

KAR0LVS FRANC0RV REX

au-delà de la légende un second grènetis défini le listel, bord extérieur de la monnaie.

Revers : une croix latine pattée, fleurdelisée et meublée dans deux cantons opposés de couronnelles, le tout dans un grènetis circulaire avec autour la légende :

SIT N0ME DNI BENEDICTV

au-delà de la légende un second grènetis défini le listel, bord extérieur de la monnaie.

 

à suivre….

 

sources :

1 / –  « Recueil de documents relatifs à l’histoire des monnaies frappées par les rois de France », tome II, F. de Saulcy , Caen 1888.

2 / – « La monnaie royale depuis la réforme de Charles V jusqu’à la restauration monétaire par Charles VII », 1ére partie, A. Dieudonné, Bibliothèque de l’école des chartes. 1911, tome 72. pp. 473-499.

3 / – « Le Monnayage des Ducs de Bourgogne », Françoise Dumas-Dubourg 1988.

autres : Poinsignon Numismatique, Vente aux enchères de la Collection Jean-Claude Bourgeois, à Besançon le 26 Mai 2012., et les collections privées de : J.-C. D., Claude Frugier, Laurent Grasteau, Dominique Lemaire, Oleg et Gérard Siwarski.

 

Pensez à visiter le forum de l’ACNRF : http://acnrf.forumperso.com/

 

 

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

dix-sept − 5 =