Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Divers, Histoire locale, Leçons de numismatique » Approche des différents monnayages bourguignons – partie 5

Approche des différents monnayages bourguignons – partie 5

Intervention d’Oleg à la réunion du club le 12 mars 2012

Le moyen-âge en Bourgogne

Période féodale (suite) : sur les plans historique et numismatique, elle est sans conteste la plus intéressante pour notre région, car elle nous laisse en héritage une multitude de frappes comtales, ducales, et royales affichant des noms de souverains insoupçonnés. Mâcon, notamment, changera de mains plusieurs fois dans un laps de temps relativement réduit, d’abord aux mains des comtes, vassaux directs du roi, puis du roi de France, ensuite du roi d’Angleterre par le biais du duc de Bourgogne, puis à nouveau du roi de France, de nouveau du duc de Bourgogne pour enfin revenir dans le giron royal français et ne plus le quitter. Cette valse sera incessante durant  la période charnière qui s’étend de l’assassinat de Jean-sans-Peur en septembre 1419, au Traité d’Arras en septembre 1435. Mais si de prime abord, cette période peut paraître complexe, du point de vue politique, elle a l’avantage de nous avoir laissé un patrimoine numismatique très riche, tant par les types que par les émissions.

Les principaux types monétaires de notre région de cette période :

En les Abbayes de Cluny et Tournus :

Les oboles et deniers sont frappés au nom de leurs saints patrons respectifs, et bien que les oboles soient beaucoup plus rares que les deniers déjà difficiles à trouver, ces pièces ont fait l’objet de nombreuses émissions entre le Xè et XIIIè siècles, avec des variétés de légendes et de typologie (voir les galeries photo des monnaies de Cluny et Tournus).

à Mâcon :

Oboles, deniers, blancs dits guénars, grosus, gros dits florettes, et blancs aux écus accostés frappés par les Comtes de Mâcon , les Ducs de Bourgogne au nom du roi de France (voir la galerie photo des monnaies de Mâcon).

à Cuisery :

Demi-gros heaumés, engronnes, double tournois, grands blancs (pendant des guénars), gros (pendant des florettes), guénars aux étoiles, blancs à l’écu dans un trilobe ; mis à part les demi-gros heaumés, produits au milieu du XIVè siècle, donc bien antérieur, ces types ont été frappés dans une période très courte d’ouverture, entre 1412-1423, et sont aux armes et noms des ducs qui se sont succédés au XVè siècle (voir la galerie photo des monnaies de Cuisery).

Et aussi dans le Chalonnais:

à Chalon

chalon-s-s_1419-05_jsp-pour-charlesVI_florette_Bg24_2g87_coll-lemaire1452F297 florette frappée en 1419 par Jean-sans-Peur au nom de Charles VI – exemplaire Lemaire1452F297

à Saint Laurent-lès-Chalon

st-laurent-lès-chalon_1421-1435_plb_blanc-aux-écus_ogn5157-vae-cab2011 blanc aux écus accostés frappé en 1422-1423 au nom de Philippe-le-Bon – OGN-Numismatique ref 5157

 

à suivre…

 

Sources :

Collection Dominique Lemaire

OGN Numismatique : http://www.ogn-numismatique.com/

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Divers, Histoire locale, Leçons de numismatique · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

18 − 14 =