Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon » Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 4

Approche typologique et chronologique des émissions de gros dits «florettes» au nom de Charles VI produites à Mâcon entre 1417 et 1421 – partie 4

par Oleg et Dominique Lemaire

 

BOURG22bis

Descriptif : idem BOURG22 sauf revers avec point plein contre-signal 6ème sous « m » de nOme et croix épaisse

mâcon_1418-03-a-09_jsp-pour-chVI_florette_bg22b_coll-oleg

BOURG22bis Exemplaire collection Oleg (2g63)

 

BOURG22ter

Descriptif : idem BOURG22bis  sauf croix de revers épaisse et définitivement pattée de triangles

mâcon_1418-03-a-09_jsp-pour-chVI_florette_bg22t_2g59_coll-jcd44

BOURG22ter Exemplaire 44 collection J.-C. D. (2g59)

 

BOURG22ter-var1

Descriptif : idem BOURG22ter  sauf croix de revers cantonnée en 2 et 3

mâcon_1418-03-a-09_jsp-pour-chVI_florette_bg22tv1_3g40_coll-oleg

BOURG22ter-var1 Exemplaire collection Oleg (3g40)

 

Mise à part la position des marques d’atelier, ces florettes portent des légendes identiques en tous points à celles de l’émission de Dijon, produites entre le 24 Janvier et le 21 Mars 1419 (BOURG23 – référence FDD 18-4-1). Serions-nous en présence des exemplaires, mentionnés sans descriptif par De Saulcy1 comme frappés à Mâcon, de Janvier à Octobre 1418 sur le pied 60°, pour le compte de la monnaie de Dijon, et restés non identifiés et donc non décrits jusqu’à ce jour ? Certes comme sur les florettes de Dijon, nous devrions retrouver une « 0 » longue dans les légendes, mais Mâcon, n’en porte jamais, ce qui ne remet donc pas en cause l’hypothèse de la frappe ducale mâconnaise pour le compte dijonnais.

La présence du point plein contre-signal 6ème au revers des trois derniers exemplaires, reste une énigme, même si j’avais déjà signalé la présence d’un annelet contre-signal 6ème au revers de certains grands blancs frappés à Cuisery entre 1416 et 1419. Pourrait-il s’agir de la marque personnelle d’un graveur qui aurait travaillé pour le compte du Duc Jean-sans-Peur dans ses deux ateliers ?

BOURG22 avec « E » romaine dans REX : non retrouvé.

sources :

1 / –  « Recueil de documents relatifs à l’histoire des monnaies frappées par les rois de France », tome II, F. de Saulcy , Caen 1888.

2 / – « La monnaie royale depuis la réforme de Charles V jusqu’à la restauration monétaire par Charles VII », 1ére partie, A. Dieudonné, Bibliothèque de l’école des chartes. 1911, tome 72. pp. 473-499.

3 / – « Le Monnayage des Ducs de Bourgogne », Françoise Dumas-Dubourg 1988.

autres : Poinsignon Numismatique, Vente aux enchères de la Collection Jean-Claude Bourgeois, à Besançon le 26 Mai 2012.

Collections privées : J.-C. D., Claude Frugier, Laurent Grasteau, Dominique Lemaire, Oleg et Gérard Siwarski.

Pensez à visiter le forum de l’ACNRF : http://acnrf.forumperso.com/

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies de Macon · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

1 × quatre =