Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Commemoration Grande Guerre, Histoire locale, Une monnaie une histoire » Le destin des Monnaies (et de leurs propriétaires)

Le destin des Monnaies (et de leurs propriétaires)

Par gilles MARCHAND

Pour un collectionneur, tenir dans sa main une monnaie c’est avoir un lien privilégié avec le passé. On se laisse à rêver et remonter l’histoire, du vacarme de l’atelier monétaire où elle a vu le jour en passant par la vie courante de ses différents propriétaires que l’on imagine tour à tour noble ou miséreux, paysan ou artisan, honnête homme ou brigand, …

L’esprit dérive et imagine la perte de cette monnaie tombée à terre, oubliée au fonds d’un tiroir ou dans une boite, enfouie ou cachée pour échapper au pillage ou même conservé pieusement par un collectionneur.

Partie d'une vitrine de l'Exposition Titanic de 2013 à Paris

Partie d’une vitrine de l’Exposition Titanic de 2013 à Paris

Ces monnaies ont traversé les âges pour arriver jusqu’à nous.

En visitant l’année dernière l’exposition sur le Titanic qui eu lieu Porte de Versailles à Paris, la vitrine consacrée aux monnaies et billets découverts dans l’épave et remontés à la surface m’a mis en face du destin funeste de leur propriétaire. Comme pour les galions espagnols, victimes des caprices de la mer et du vent, ces monnaies ont survécu, reposant au fond des mers où elles ont dormi longuement alors que les hommes qui les possédaient ou transportaient ont péri, le destin les séparant tragiquement.

A la même époque, j’ai (re)visité les lieux des combats de la première guerre mondiale. Souvent, parmi les vitrines consacrées aux objets de la vie courante des combattants, on retrouve des petites monnaies, souvent en mauvais état. Elles portent parfois la trace des combats  qui ont eu raison du soldat qui les avait dans ses poches lorsqu’il est tombé, fauché dans sa jeunesse par une guerre qui a modifié à jamais le cours de l’histoire de l’Europe et du monde.

Les commémorations de la grande guerre vont bientôt commencer avec l’anniversaire de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, évènement qui était passé à l’époque presque inaperçu mais qui eu des conséquences funestes pour l’Europe et sa population.

Les billets, médailles et monnaies  qui évoquent la vie courante des français ou retracent les principaux évènements de ce conflit sont présents dans la numismatique mâconnaise, que ce soit par les coupures des Chambres de commerce, les médailles d’Alexandre Morlon, les monnaies de necessité frappées pour des commerçants de la région ou même, l’utilisation des monnaies courantes dans le commerce local par les mâconnais.

Afin d’apporter une pierre à l’édifice des commémorations, nous avons ajouté une catégorie “Commémoration Grande Guerre” dans laquelle nous publierons et rangerons, au fur et à mesure, différents articles traitant de cette époque.

Bien évidemment, vous pourrez proposer des sujets ou des documents ayant trait à cette rubrique, ce qui permettrait d’enrichir la connaissance que nous avons de la vie des mâconnais durant la première guerre mondiale.

Le destin de ces monnaies, médailles ou billets a voulu qu’ils arrivent jusqu’à nous, le moindre que nous pouvons faire est de retracer le destin de leurs propriétaires de l’époque.

Victoire Novembre 1918 - par Alexandre Morlon

Victoire Novembre 1918 – par Alexandre Morlon

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Commemoration Grande Guerre, Histoire locale, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

10 − deux =