Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Monnaies de Tournus, Questions - Reponses, Tresors et decouvertes » Découverte d’une inédite de Tournus ; « un coup d’obole ». partie 1

Découverte d’une inédite de Tournus ; « un coup d’obole ». partie 1

 

Par Oleg

Introduction :

Il y a deux ans, un numismate professionnel a mis en vente, sur un site dédié aux collectionneurs, une monnaie qu’il attribuait à l’Abbaye Tournus. Présentée comme inédite, l’annonce n’affichait pas le cliché, que j’ai du demandé au vendeur, qui me l’a cordialement fourni.

Ma surprise fût grande de découvrir une obole d’un graphisme jamais vu jusqu’alors, malgré tous les ouvrages déjà édités par le passé sur le monnayage féodal, par divers auteurs, dont les plus usités, encore aujourd’hui, sont les livres de Poey-d’Avant, Gariel, Engel et Serrure et quelques autres encore.

Inédite, cette obole est aussi très mystérieuse, elle pose en effet de nombreuses questions qui restent encore en suspend, quant à la représentation de sa croix, ou de l’intitulé de ses légendes, qui pose le problème de sa datation exacte et des circonstances de sa production.

Le point sur les monnaies au nom de Lothaire attribuées jusqu’alors à Tournus:

Dans le tome III pages 181-182 de son ouvrage intitulé « Monnaies Féodales de France »,  Faustin Poey-d’Avant écrit que le roi Lothaire renouvela à l’abbaye de Tournus le droit de battre monnaie en 955 et c’est pour cela que jusqu’à un passé récent, les deniers et oboles au nom de Lothaire et émises sous le vocale de Saint Philibert, étaient attribuées à l’Abbaye de Tournus.

tournus-denier-obole-lothaire_illustration-PdA-tIII-pCXXIX

Denier et Obole au nom de Lothaire jusque-là attribués à Tournus

Illustration tirée de l’ouvrage de Faustin Poey-d’Avant (tome III-planche CXXIX)

 

Mais le fait que, contrairement à toutes les autres émissions de l’abbaye bourguignonne, elles ne portent jamais le nom de la ville, et le fait que le monogramme du revers est identique à celui présent sur des monnaies normandes, confirme aujourd’hui, cette réattribution géographique, que leur donnent les chercheurs, du fait que beaucoup d’églises et d’abbayes de cette région soient placées sous le vocable de ce Saint.

Ainsi, un vide se créé dans cet ouvrage historique, car il ne contient désormais plus de monnaies au nom de Lothaire frappées à Tournus.

C’est peut-être cette découverte récente qui va remplir les manques, en apportant un nouveau type qui, lui, affiche bien le nom de la cité.

 

@ suivre…

 

Sources :

« Monnaies Féodales de France » de Faustin Poey-d’Avant, tome III pages 181-182 et planche CXXIX

 

 

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Monnaies de Tournus, Questions - Reponses, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

5 × 1 =