Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon » Alexandre Morlon et l’église Ste Jeanne d’Arc de Mulhouse

Alexandre Morlon et l’église Ste Jeanne d’Arc de Mulhouse

Pas de monnaie, médaille ou billet aujourd’hui mais une découverte qui va intéresser tous les amateurs de l’œuvre de notre sculpteur et médailleur mâconnais Alexandre Morlon. Cette découverte, on la doit à Michel Charbonnier qui nous a envoyé sa présentation de l’église Sainte Jeanne d’Arc de Mulhouse pour laquelle Alexandre Morlon a réalisé les quatre statues monumentales installées aux angles du campanile.

———-

 L’EGLISE STE JEANNE D’ARC DE MULHOUSE

Eglise Ste Jeanne d'Arc - Mulhouse (Photo Michel Charbonnier)

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Mulhouse (Photo Michel Charbonnier)

 par Michel Charbonnier

L’église Ste Jeanne d’Arc  est, avec la chapelle  du  Sacré- Cœur et l’église Ste Thérèse, l’un des trois  édifices religieux mulhousiens construits dans l’entre-deux-guerres.

La première pierre fut posée par Mgr. Ruch, évêque de Strasbourg  le 5 mars 1933,  et l’église fut bénie le 19 mai 1935 également par Monseigneur Ruch. Son architecture de béton armé, inspirée des réalisations  d’Auguste Perret, est due à l’architecte départemental Paul Kirchacker- Demant (1875-1935). La réalisation des travaux fut confiée à l’entreprise Camille Bergmann de Mulhouse. Très innovant pour l’époque, ce type de structure tranche nettement avec celui des lieux de culte précédemment édifiés dans la cité. Après la fin des travaux d’aménagement interrompus par la deuxième guerre mondiale, la consécration de l’église,  cette fois  achevée,  eut  lieu le lundi de Pentecôte 7 juin 1954, présidée par Mgr Alexandre Derouineau (1898-1973) , évêque des missions étrangères de Paris.

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Le campanile (Photo Michel Charbonnier)

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Le campanile (Photo Michel Charbonnier)

L’église Ste Jeanne d’Arc présentant un intérêt architectural suffisant pour souhaiter sa préservation en tant qu’édifice religieux représentatif de l’entre-deux-guerres, elle fut inscrite par arrêté préfectoral à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 30 octobre 1990. Longtemps, ce fut le seul bâtiment mulhousien de moins de cent ans à bénéficier de cette protection.

Située dans le quartier Wolf à l’angle du boulevard des Alliés et de la rue  Vauban, l’église Ste Jeanne d’Arc a des formes géométriques marquées avec une tour de croisée de transept octogonale. À l’arrière de l’abside, le presbytère construit en 1964 est relié à l’église par une galerie couverte.

Par ses  dimensions imposantes – soixante-cinq mètres de long sur trente de large, pour une capacité de plus de mille places assises – elle est la plus grande église  construite en Alsace  au cours du XXème siècle..

Ange de l'église Sainte Jeanne d'Arc - Détail (Photo Michel Charbonnier)

Ange de l’église Sainte Jeanne d’Arc – Détail (Photo Michel Charbonnier)

.

Fortement influencée par le style Art Déco, l’église  Ste Jeanne d’Arc comporte notamment un campanile de quarante quatre mètres, détaché de l’édifice, dont la silhouette élancée et les anges sont caractéristiques de ce style des années 30. Ces quatre statues d’ “anges-orants” , d’une hauteur de cinq mètres chacune, disposées au sommet,  ont été réalisées par le célèbre sculpteur-médailleur Pierre Alexandre Morlon (1878-1951), auteur de la façade de l’église St Michel de Wittelsheim, et des monnaies  en  francs des années 1930-1959.

.

À l’intérieur, le béton armé permet une décoration formelle très libre. Le style néo byzantin y prédomine. Le maître-autel orné d’un baldaquin est l’œuvre du sculpteur strasbourgeois Valentin Jaeg. Le chœur est richement orné de bas-reliefs en stuc dorés réalisés par la Maison Abel Fabre de Paris. Les murs de soutènement de la coupole octogonale sont décorés également de bas-reliefs représentant les symboles des quatre évangélistes, et de reliefs carrés représentant des saints. Sur les tympans  des colonnes  se trouvent également des motifs inspirés par le style des années 30 et représentant les  vertus cardinales.

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Le chœur (Photo Michel Charbonnier)

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Le chœur (Photo Michel Charbonnier)

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Vitrail (Photo Michel Charbonnier)

Eglise Ste Jeanne d’Arc – Vitrail (Photo Michel Charbonnier)

L’église possède par ailleurs vingt et un vitraux consacrés aux apôtres et à la vie de Jeanne d’Arc, dus aux frères Ott, maîtres-verriers à Strasbourg.

À noter également la présence à la tribune d’une œuvre magistrale d’Adolphe Brune, intitulée “L’Adoration des Mages”,  réalisée vers 1833. Cette toile, initialement installée dans le chœur, provient du Musée des Beaux – Arts de Mulhouse, où elle avait été déposée par l’État en 1869.

                   Michel Charbonnier

.

.

Sources bibliographiques: Notices descriptives de l’édifice religieux dans bases Mérimée et Palissy. Plans de l’église par Paul Kirchacker 1930. L’art chrétien en Alsace par Vital Bourgeois 1933. Journaux à la bibliothèque municipale de Mulhouse: Message d’Alsace 1933, l’Express de Mulhouse 1935, la France de l’Est 1935, Chronique mulhousienne 1924-1983. Livret de consécration de l’église 1955. Documents et factures de travaux du conseil de fabrique de l’église Ste Jeanne d’Arc. Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace. Archives municipales de Mulhouse: Dossier Eglise Ste jeanne d’Arc. Musée historique de Mulhouse: Fiches patrimoine. Mémoire de 1995: Alexandre Morlon par Denis Grisel ,Académie de Mâcon . Le Journal des Ménagères N°38 août 2014.

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon · Mots-Clés: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

13 + 10 =