Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives, Monnaies de Macon, Une monnaie une histoire » La création des lettres de série sur les coupures des Chambres de commerce de Mâcon et Bourg en Bresse (partie 2/2)

La création des lettres de série sur les coupures des Chambres de commerce de Mâcon et Bourg en Bresse (partie 2/2)

Par gilles Marchand

… Il est aussi possible que, pour réduire les coûts de production et lancer l’impression au plus vite, les réglages de la première émission aient été reconduits.

Chambre de commerce de Mâcon - Demi planche annotée

Chambre de commerce de Mâcon – Demi planche annotée

Cette seconde hypothèse, très vraisemblable, se fonde sur l’important gain de temps de production dégagé (pas de changement de format de feuille ni de réorganisation des plaques gravées) pour un coût de main d’œuvre identique et une faible charge supplémentaire relative au papier et à l’encre.

Ainsi, 14.300 planches auraient été imprimées avec la deuxième émission et, pour respecter le nombre de coupures commandées, la colonne de droite de chaque planche aurait été ensuite supprimée entièrement au massicot.

En suivant ce raisonnement, 600.600 nouvelles coupures auraient été produites puis 100.100 détruites (celles de la colonne de droite dont le numéro est supérieur à 1.100.000), les autres billets étant utilisés à des fins de contrôles (on estime qu’une planche sur mille était retirée dans ce but).

Toutes les coupures ayant été numérotées, le dernier billet imprimé (et très probablement détruit), devait porter le numéro 1 201 200.

Dans les deux cas, un nombre important de coupures portant un numéro supérieur à 1.100.000 avaient été imprimées, certaines détruites mais d’autres mises en circulation. La réglementation publiée au Journal Officiel du 15 août 1914 imposait que les numéros d’ordre des bons forment une série ininterrompue par catégorie de coupures, aussi la seule solution pour respecter cette obligation était donc de créer une nouvelle série pour faire repartir la numérotation à 000 001.

Ainsi, pour les différencier des précédentes, une nouvelle série identifiée par la lettre B est créée et les 700.000 nouvelles coupures de 1 franc de cette troisième émission portent cette lettre de série.Carte postale

 

Ce problème de numérotation ne touchait pas les billets de 50 centimes. De ce fait, aucune coupure de cette valeur ne sera imprimée avec cette lettre de série.

Pour tirer les leçons des problèmes rencontrés et éviter ainsi toute nouvelle difficulté de numérotation, une nouvelle série portant une lettre différente sera dorénavant créée pour chaque émission. Mâcon et Bourg rejoignaient ainsi de très nombreuses Chambres de commerce qui avaient déjà opté pour ce principe simple mais efficace pour différencier les émissions.

Vous pouvez retrouver cet article sur la brochure édité par le club numismatique de Mâcon à l’occasion du centenaire de la première émission des Chambres de commerce de Mâcon et de Bourg en Bresse.

Disponible au prix de 10 euros (+ frais de port).

(voir page Librairie)

PDF24    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives, Monnaies de Macon, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

cinq − 3 =