Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Monnaies de Tournus, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire » A la pêche aux moules …partie 1

A la pêche aux moules …partie 1

par Oleg

Petit rappel des faits :

Dans le cadre de son métier, un artisan maçon de Romenay effectue en 2009, des travaux de terrassement sur un chantier dans les alentours de sa commune. Il évacue les remblais et les décharge sur un emplacement qu’il voue à cet effet face à son entrepôt. Il gare son véhicule et repasse à pied devant les gravas. Il aperçoit alors un objet métallique de forme rectangulaire d’une douzaine de centimètres de long, qu’il prend le temps de retirer du tas de terre et le met de côté avec la ferraille, puis l’oubli. Un an passe, et en 2010 il retrouve alors ce morceaux de métal qui après un examen rapide lui semble sortir de l’ordinaire. Il la nettoie et se rend alors compte que l’objet est empreint de deux rangées de quatre formes rondes et creuses portant une gravure similaire. Ne sachant pas à quoi il a à faire, il se lance dans des recherches, et poste des photos sur un site internet où on lui apprend qu’il a en sa possession la moitié d’un moule en bronze à potins, petites monnaies divisionnaires celtes en bronze qui n’étaient pas frappées au marteau mais coulées.

Je vous épargne ici les tumultes juridiques provoqués par cette découverte, dont la DRAC a eu vent avant qu’elle ne soit officiellement déclarée, quant aux circonstances et au lieu exact de sa trouvaille, qui valent alors beaucoup de soucis au maçon, nous ne sommes là ni pour accuser, ni pour juger, seul l’objet nous intéresse. Pour couper court et apaiser les esprits, l’artisan fini par confier sa découverte au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France, qui se retrouve ainsi chargé de sa restauration, de son étude à des fins de publication, et qui le conserve encore aujourd’hui dans son fond de collection, en attendant l’issue juridique de cette affaire, même si légalement, le moule appartient toujours à l’artisan de Romenay.

romenay_-100à-30_moule-en-bronze-à-potins_116mm_cliché-artefacts.mom.fr-refMOU-3006_2

En quoi cet objet et son histoire nous intéressent-ils ?

Tout d’abord, parce qu’il s’agit d’un élément de matériel d’époque gauloise pour la production de monnaies, ensuite parce qu’il a été retrouvé dans la zone géographique à laquelle nous vouons notre site internet, mais surtout parce que, s’il a déjà été découvert des moules à potins en France, ceux-ci restent très très rares, en outre, et c’est une première que l’on ne pensait pas possible, celui-ci est en bronze, alors que ceux déjà connus sont en pierre ou en argile.

Après identification des empreintes du moule, il s’avère qu’il s’agit d’un moule à potins des Celtes daté des années -100 à -30 de notre ère.

romenay_-100à-30_détail-en-image_inversée_cliché-artefacts.mom.fr-refMOU-3006_3

Les questions encore sans réponse que pose cette découverte :

Q1/- Que fait ce moule dans cette petite bourgade de la Bresse Bourguignonne ?

Q2/- Où est l’autre moitié de ce matériel et a-t-on encore une chance de le retrouver ?

Q3/- Comment est-il possible de couler du bronze en fusion, et donc à très haute température dans un moule du même métal sans faire fondre ce dernier sous la chaleur de la coulée, alors que, l’on pensait jusqu’à récemment encore, que tous ces moules étaient de pierre ou d’argile, matériaux toujours utilisés et, réputés pour résister à la chaleur intense dégagée par un métal en fusion ?

 

à suivre…

 

sources photos :

http://artefacts.mom.fr/fr/home.php

.

PDF24    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Monnaies de Tournus, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

un + onze =