Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire » Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 6

Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 6

par Oleg

Une nouvelle émission chalonnaise inédite au Dumas :

Aucune ligne dans l’ouvrage de Françoise Dumas-Dubourg sur des florettes de l’atelier d’Amiens2, puisque hors Bourgogne, mais à qui l’on attribut pourtant, depuis au moins le début du XXème siècle, ces exemplaires, frappés avec des coins à la graphie d’origine ducale « cuisero-laurentine », mais aucune ligne non plus sur des florettes de Chalon-sur-Saône au point 3ème dans la légende d’avers seulement, soit entre les jambages de la « R » de kAROLVS, tout simplement parce que cette émission était encore, il y a peu, considérée comme étant d’origine amiénoise et donc royale.

Ces monnaies posent le problème de leur référencement, en effet, elles furent forgées au nom du Roi Charles VI, mais l’auraient été à la demande et au profit de son épouse la Reine Isabeau de Bavière, elles seraient donc royales ?, mais en fait, la graphie des coins nous prouve que, ce matériel était l’œuvre des graveurs des Monnaies de Cuisery et Saint Laurent-lès-Chalon, ateliers du Duc de Bourgogne Jean-sans-Peur, cette production est donc sans l’ombre d’un doute bourguignonne d’origine « cuisero-laurentine ».

Aussi, du fait de cette origine bourguignonne au type « cuisero-laurentin » avéré, nous nommerons cette émission BOURG24CLbis, pour la différencier de l’émission BOURG24CL publiée précédemment.

La datation exacte de cette délivrance reste à définir avec précision, mais, je propose, en attendant d’éventuels nouveaux éléments, de donner les mêmes dates que la première émission de Chalon-sur-Saône BOURG24CL, qui lui est à coup sûr contemporaine, du fait des caractéristiques graphiques identiques. Cependant cette émission BOURG24CLbis, fut certainement frappée juste après l’émission BOURG24CL puisque l’inversion du cantonnement de revers est identique à celui de l’émission BOURG25CL avec laquelle elle fait ainsi le lien.

 

BOURG24CLbis  (FDD non référencée)

Descriptif : idem BOURG24CL sauf revers avec croix latine meublée en 2 et 3

+ kΛ0LVS : FRΛnC0RV : ReX  // + SIT : n0me  : DnI  : BeneDICTV

non retrouvé

 

BOURG24CLbis-fauté1 (FDD non référencée)

Descriptif : idem BOURG24CLbis sauf légende d’avers fautive FR nC0RVn avec une « n » onciale  finale.

+ kΛṚ0LVS : FRΛnC0RVn : ReX  // + SIT : n0me : DnI : BeneDICTV

chalon-s-s_1419-06_florette-BG24Lbisf1-3g03_jsp-pour-chVI_coll-lemaire-1100F73

BOURG24CLbis-fauté1  Exemplaire 1100F73 de la collection Dominique Lemaire4 (3g03)

 

BOURG24CLbis-fauté1-variété (FDD non référencée)

Descriptif : idem BOURG24CLbis-fauté1 sauf avers avec ponctuations de la légende par deux trèfles superposés.

+ kΛṚ0LVS * FRΛnC0RVn * ReX  // + SIT : n0me : DnI : BeneDICTV

chalon-s-s_1419-06_florette-BG24Lbisf1var-3g07_jsp-pour-chVI_coll_ville-Cherbourg-Octeville-bibliot.-J-Prévert-monnaie326

BOURG24CLbis-fauté1-variété Exemplaire de la collection des Musées de Cherbourg-Octeville

n° 326 du médailler de la Bibliothèque Jacques Prévert5 (3g07)

La ponctuation particulière de l’avers par deux trèfles superposés de cet unique exemplaire retrouvé, est une preuve supplémentaire que ce monnayage est bien d’origine bourguignonne, puisqu’on la retrouve sur les émissions de gros de Cuisery au nom des ducs de Bourgogne contemporaines de ces florettes au nom de Charles VI.

à suivre,…

Sources :

1 / – « La monnaie royale depuis la réforme de Charles V jusqu’à la restauration monétaire par Charles VII », 1ére partie, A. Dieudonné, Bibliothèque de l’école des chartes. 1911, tome 72. pp. 473-499.

2 / – « Le Monnayage des Ducs de Bourgogne », Françoise Dumas-Dubourg 1988, pages 224 à 227 et planche XII

3 / – «Deux gros dits «florettes» ducaux inédits au nom de Charles VI frappés en 1419 à Chalon-sur-Saône », parties 1 à 4, Oleg, numismatique-en-maconnais.fr

4 / – Collections privées : Dominique Lemaire, et Oleg.

5 / – Collection publique : Musées de Cherbourg/Octeville, monnaie n° 326 du médailler de la Bibliothèque Jacques Prévert.

6 / – Remerciements sincères pour leur précieuse et gracieuse collaboration à mesdames Louise Le Gall et Barbara Hirard des Musées et de la Bibliothèque Jacques Prévert de Cherbourg-Octeville, et à  messieurs : Dominique Lemaire (spécialiste des florettes), Gérard Siwarski (spécialiste du monnayage de Charles VI) et Jacques Fournier (spécialiste de l’atelier d’Amiens)

Pensez à visiter le forum de l’ACNRF : http://acnrf.forumperso.com/

.

Word PDF    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

9 + 8 =