Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire » Les gros cuiserotains solidaires – partie 4

Les gros cuiserotains solidaires – partie 4

par oleg

 

Bourg7CLA (sur la base du FDD15-4-3) Cuisery

Idem Bourg6CA (type non retrouvé) sauf ponctuations des légendes endémiques de Saint Laurent-lès-Chalon ; à l’avers par trèfle simple et au revers par deux points superposés et cantonnement laurentin, donc inversé lis en 1 et lion en 4, sans points d’atelier.

c PhILIPVS*DVX*BVRGVnDIe // c SIT:nOMe:DnI:BeneDICTV
cuisery_1420-07-a-1421-02_gros_fdd-inedit-pt-a-gauche-ecu_2g27_coll-oleg

Bourg7CLA exemplaire collection Oleg (2g27)

NB : Comment expliquer la présence de l’étoile de Saint Laurent-lès-Chalon à la base de l’écu sur l’exemplaire de Cuisery Bourg7CLA, alors que sur les premières frappes de gros du printemps 1419, la marque de cet atelier est un croissant pointes vers le haut à la base de l’écu et ceux de la 7ème émission ne sont pas censés porter de marque ?

Si les exemplaires de cette dernière émission de gros ont bien été produits en l’atelier de Cuisery, ils l’ont certainement été sous le contrôle du maître de l’atelier de Saint Laurent-lès-Chalon qui devait superviser la bonne délivrance de cette cession extraordinaire dans son ensemble, et il est donc alors logique que cette marque d’autorité officielle apparaisse sur des gros de Cuisery. J’avance cette thèse avec un quasi certitude, puisque pour avoir bien observé ces exemplaires cuiserotains, leur graphie générale, à l’apparence très différente des gros de la 7ème émission de cet atelier, présente habituellement une base d’écu très arrondie sans pointe distincte, et des caractères de légende de forme très différentes. Comme pour les premières florettes de Chalon-sur-Saône, les fers ont été gravés par le ou les graveurs laurentins, la forme générale de l’écu, les poinçons de lettres utilisés et les ponctuations endémiques des gros de Saint Laurent-lès-Chalon et inédites pour Cuisery, font de cette production un type « cuisero-laurentin » sans aucune ambigüité, d’où l’ajout de la lettre « L » à sa référence qui est donc CLA au lieu de CA comme pour la 5ème émission, qui elle est purement cuiserotaine.

1420-07-a-1421-02_gros_assemblage-type-polices_st-laurent-cuisery_liens

Affaire à suivre en cas de nouvelles découvertes…

 

sources :

1/- « Le Monnayage des Ducs de Bourgogne », Françoise Dumas-Dubourg, 1988

2/- « Essai sur les monnaies des ducs de Bourgogne », Anatole BARTHELEMY, 1852 page 65

3/- « Collection d’un Amateur Bourguignon » 2è partie, catalogue de la vae OGNumismatique  à Paris, 16 et 17 juin 2011

4/- « Collection numismatique Jean-Claude Bourgeois », catalogue de la vae Poinsignon  à Besançon, 26 mai 2012

5/- collection de l’auteur

.

PDF Download    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

cinq × 2 =