Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Assignats de Mâcon, Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon » Les monnaies de necessité locales

Les monnaies de necessité locales

Monnayage au début du XXe siècle (carte postale)

Monnayage au début du XXe siècle (carte postale)

par Gilles Marchand

Jusqu’au début du XXe siècle, les monnaies qui circulaient en France étaient en or, en argent ou en bronze. Les valeurs indiquées sur chaque pièce (valeur faciale) correspondaient à la valeur du métal qui les composaient.

Ainsi, à chaque période troublée par une guerre ou par l’incertitude politique ou économique, ces monnaies étaient mises à l’abri par leurs détenteurs, la valeur faciale devenant plus faible que leur valeur réelle.

Pendant la Révolution française, cette disparition fut compensée par des assignats gagés dans un premier temps sur les biens nationaux saisis. Le manque de monnaies métalliques perdurant, la planche à billets fut mise à contribution et les assignats furent alors imprimés en très grand nombre mais sans contrepartie. Il en suivi une chute de la valeur des assignats, ruinant ainsi nombre de détenteurs.

Assignat de Mâcon de 5 sous 1792 (coll. privée)

Assignat de Mâcon de 5 sous 1792 (coll. privée)

A cette époque, la ville de Mâcon imprima des assignats pour compenser la défaillance de monnaies métalliques. Ces assignats circulèrent durant une année d’avril 1792 à mai 1793 (vous trouverez prochainement sur notre site l’histoire de l’émission de ces monnaies de confiance locales).

Plus tard, la défaite de 1870 et l’occupation du territoire français par les troupes prussiennes eut les même conséquences. De nombreuses émissions de billets de nécessité firent alors leur apparition.

L’émission des coupures des Chambres de commerce en 1914 répondaient aux même préoccupations. Cependant, contrairement à la période révolutionnaire, ces coupures qui avaient été émises à l’origine pour la durée d’une guerre que tous espéraient courte circulèrent durant plus de dix ans. De ce fait, chaque Chambre de commerce dû réaliser plusieurs émissions au cours de cette période pour compléter la masse monétaire en circulation ou remplacer les coupures trop endommagées pour être admises dans les transactions commerciales.

En Saône et Loire, deux Chambres de commerce ont émis ces billets de nécessité : celle de Chalon sur Saône pour le nord du département (Chalon, Autun et Louhans) et celle de Mâcon pour la partie sud (Mâcon, Charolles et Tournus).

Coupures Chambre de commerce de Chalon sur Saone

Coupures Chambre de commerce de Chalon sur Saône

Ces billets circulèrent jusqu’en 1926 où ils furent définitivement retirés de la circulation. (voir les différents articles déjà publiés sur notre site)

Des monnaies de nécessité ont aussi été utilisées localement durant la seconde guerre mondiale. Si des billets ont été imprimés mais n’ont jamais été mis en circulation suite à la défaite de 1940, des bons ont été utilisés et ont servi à l’acquisition de différents produits de première nécessité. Durant cette période de crise et pour pallier le manque de monnaie, les échanges se font alors sous forme de troc. La monnaie est remplacée par son équivalent en matière première, qu’il s’agisse de métaux ou de bois. Ainsi, fut créé la monnaie matière. Les archives gardent la trace de ces échanges commerciaux effectués en monnaie matière.

Facture de la ville de Mâcon en monnaie-matière (archives municipales - 4 H 61)

Facture de la ville de Mâcon en monnaie-matière (archives municipales – 4 H 61)

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Assignats de Mâcon, Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon · Mots-Clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois + seize =