Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale » Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 13ème partie

Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 13ème partie

par Gilles Marchand

Le retrait définitif des Coupures :
Au printemps 1924, les coupures des Chambres de commerce qui ne devaient circuler que dans le ressort de leur circonscription sont encore dispersées dans toute la France du fait de leur utilisation dans les échanges commerciaux quotidiens, de la confiance qui leur était accordé dans les transactions et du brassage important de population engendré par la guerre (soldats, réfugiées des zones envahies, ouvriers …).

Chambre de commerce vers 1915 (Coll.privée)

Chambre de commerce vers 1915 (Coll.privée)

Pour en obtenir le remboursement, les détenteurs devaient s’adresser à la Chambre émettrice qui, compte tenu du nombre de coupures circulant en dehors de leur circonscription d’origine et de leur grande diversité, était seule qualifiée a en vérifier l’authenticité. Pour cette raison, il n’est pas rare que des coupures à échanger, jointes à leur demande de remboursement soient adressées de toute la France directement par courrier à la Chambre de commerce de Mâcon malgré les risques et les coûts que ce mode de remboursement par correspondance comporte.

Comptes Chambre Commerce Macon - Retraits

Comptes Chambre Commerce Macon – Retraits

A la fin du premier semestre 1924, les Chambres de Mâcon et de Bourg, constatent que le montant des coupures encore en circulation s’élève encore à 700.000 francs. Pourtant, le refus des coupures par les commerçants et l’usage des jetons métalliques qui circulent en nombre suffisant aux besoins publics avait entraîné, depuis le début de l’année le retour d’une grande partie des billets encore en circulation.

En effet, durant les sept premiers mois de l’année, la Chambre de commerce de Mâcon, procède à l’incinération de 208.000 coupures de 1 francs et de 156.000 coupures de 50 centimes. Par la suite, seules 72.711 coupures de 1 francs et 34.433 coupures de 50 centimes seront échangées.

Le texte du projet de loi sur le retrait des coupures sera présenté aux Chambres de commerce en janvier 1925. Il ne sera adopté par le Sénat et la Chambre des Députés qu’un an plus tard, le 12 janvier 1926. A partir du 1er févier 1926, les détenteurs de coupures disposent d’un délai de trois mois pour en demander le remboursement auprès des Chambres de commerce ou de la Banque de France contre des jetons métalliques ou des billets de banque. Passé ce délai durant lequel ils ont encore cours légal, les coupures ne seront plus reprises et leurs porteurs seront déchus de tout droit à remboursement.

La presse relaiera l’information pour rappeler au public que le délai de remboursement des billets de 1 franc et de 50 centimes expire le 30 avril 1926. Malgré cela, de très nombreuses coupures ne seront jamais présentées pour être échangées.

PDF Writer    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale · Mots-Clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

5 × un =