Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Monnaies de Macon » Les Éduens (1ère partie)

Les Éduens (1ère partie)

« Les Éduens (Haedui en latin) étaient un peuple de la Gaule celtique.

Eduens et Arvernes - Gaule entre 51 et 58 av J.C (image theudericus.free.fr)

Eduens et Arvernes – Gaule entre 51 et 58 av J.C (image theudericus.free.fr)

Les Éduens étaient établis dans les actuels départements français de la Nièvre et de la Saône-et-Loire ainsi qu’au sud de celui de la Côte-d’Or et à l’est de celui de l’Allier. Bibracte était leur capitale. Ils disposaient des riches terres de la partie occidentale de la Plaine de Saône. Leurs voisins et ennemis étaient les Séquanes au nord-est l’est et les Arvernes au sud-ouest. Les Lingons étaient leurs alliés au nord.

Les Romains firent, dès le Ier siècle av. J.-C., alliance avec eux, et le Sénat romain les proclama frères de la république. Rome profita de la rivalité qui divisait les Éduens et les Arvernes pour intervenir dans les affaires de la Gaule et l’asservir plus facilement.

Alliés des Romains, ils avaient appelé ceux-ci à leur secours devant la menace des Helvètes. Fournisseurs de contingents militaires à César, ils se rallièrent tardivement (et non sans réticences) à Vercingétorix au cours de l’année 52 av. J.-C.. » (source Wikipédia)

Aux IIe et Ier s. avant notre ère, Matisco (Mâcon) se place à la pointe sud-orientale du territoire des Éduens dont la capitale était Bibracte (le Mont-Beuvray). Le seul témoignage archéologique direct de la frappe de monnaies dans la région est un coin monétaire retrouvé à Saint-Symphorien-d’Ancelles.

Statère Eduen du type de Beaune (Photo Benoit Mahuet, Musées de Mâcon)

Statère Eduen du type de Beaune (Photo Benoit Mahuet, Musées de Mâcon)

Les monnaies les plus anciennes sont des copies de statères en or du roi Philippe II de Macédoine (IVe s. av. notre ère), le père d’Alexandre le Grand. A l’avers le roi est représenté en Apollon, de profil, la tête laurée. Au revers est gravé un aurige (cocher) conduisant un bige (char tiré par deux chevaux), en-dessous duquel on peut lire l’inscription : « PHILIPPE » en grec. Ces monnaies ont été rapportées en Gaule et plus particulièrement dans notre région par les Celtes, alors mercenaires de ce roi macédonien.

Le statère du type de Beaune est une imitation des ces statères d’or, non en or mais en électrum, un alliage d’or et d’argent. Même si le style des figures est quelque peu différent de celui des originaux, les motifs, eux, sont identiques. Il semble donc qu’il ait eu un autre usage, de prestige politique et social (dons, alliances, thésaurisation…).

PDF Download    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Monnaies de Macon · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

un × 5 =