Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire » Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 3bis

Des gros dits «florettes» ducaux inédits frappés au nom de Charles VI à Chalon-sur-Saône en 1419 – partie 3bis

par oleg

 

Une nouvelle émission chalonnaise ducale inédite au Dumas :

Dans une série d’articles précédents, j’avais abordé, avec la collaboration toujours aussi précieuse de Dominique Lemaire, la maîtrise de l’atelier de Chalon-sur-Saône par les gens des monnaies de Cuisery et Saint Laurent-lès-Chalon de mai à août 1419, qui nous laissaient les émissions BG24CL et BG25CL. Je précisais que l’atelier chalonnais passait aux mains du maître particulier Jean Dayne du 22 août à décembre 1419, et qu’à partir de là, la graphie des gros dits « florettes » chalonnais s’alignaient sur celle de Dijon, avec une couronne d’aches alternée d’annelets à l’avers.
Cependant, je viens de découvrir un nouveau sous-type, hybride celui-ci, qui fait le lien entre les types cuisero-laurentin et dijonnais de Chalon-sur-Saône, et laisse apparaitre la gestion du matériel dans les ateliers. En effet, cet exemplaire, s’il est bien au type dijonnais quant à son avers, affiche encore un revers cuisero-laurentin, avec sa police endémique de Saint Laurent-lès-Chalon. Cette combinaison de coin, pour le moins surprenante, peut s’expliquer par un souci d’économie et ainsi l’usage après le 22 août 1419, d’un reliquat de coins de revers forgés avant cette date par les graveurs de Saint Laurent-lès-Chalon, ou par la volonté commune des maîtres Gaudey et Dayne d’afficher leur collaboration, lors de la passation de pouvoir à la direction de l’atelier, qui dut durer quelques jours pendant lesquels la frappe a du se poursuivre malgré tout.

Florette hybride de Chalon-sur-Saône frappée à partir du 22 août 1419 :

BOURG25D/CL sur le pied 96° au titre de fin de 0,266 pour un poids théorique de 3,059 g (80 au marc), émission, qui comme la précédente BOURG25CL, est alignée sur la 5ème ordonnance royale du 2 Juillet 1419, validée par le duc 12 Juillet, reçue dans l’atelier le 27 juillet.
NB : Ce type BOURG25D/CL n’a très certainement été frappé que durant la seconde quinzaine d’août 1419, peut être encore début septembre, et viens s’insérer dans la nomenclature entre les références BOURG25CL-fauté2 et BOURG25D (FDD 18-4-4).
Descriptif: avers dijonnais BOURG25D (FDD18-4-4) à lis initial, 1ère « O » ronde non pointée et 2ème « Θ » pointée, couronne ornée d’un treillis avec en chef des feuilles d’aches alternées d’annelets, annelet entre les 2 lis supérieurs, et « e » onciale dans « ReX », ponctuation par trois points superposés, et revers idem aux types BOURG24CLbis-fauté1 et Bourg25CL-fauté1 précédemment decrits.

(lis) kROLVS : FR∧nCΘRV : ReX //SIT : n0me : DnI : BeneDICTV

chalon-s-s_1419-08_florette-bg25d-cl_1g50_coll-oleg
BOURG25D/CL – Exemplaire de la collection Oleg (1g50)

 

Quant au point d’atelier, à l’avers il est absent sous la « k » de kAROLVS, donc cela exclu Dijon. Malheureusement, la qualité médiocre de la frappe de cet exemplaire ne laisse pas apparaître l’annelet sous la « F » de FRAnCORV, mais le revers cuisero-laurentin gravé par les gens de Saint Laurent-lès-Chalon vient identifier à coup sur l’atelier de Chalon-sur-Saône, car il est impensable que ce coin fusse rapatrié et utilisé pour l’ofiicine de Dijon.
Enfin, cette première florette chalonnaise à l’avers dijonnais affiche une seconde « Θ » pointée, donc un point 13° dans la lettre. Faut-il y voir la marque personnelle du maître particulier Jean Dayne, et dans ce cas, ces florettes ne peuvent être postérieures à décembre 1419, ou la marque d’atelier de Dijon dont le graveur a fourni les coins ? Dans les deux cas, elle nous permet d’affirmer que dans cet atelier, les exemplaires BOURG25D à la seconde « Θ » pointée à l’avers sont antérieurs aux exemplaires sans « Θ » pointée.

 

sources :

collection de l’auteur

http://www.numismatique-en-maconnais.fr/?s=florettes+chalon

.

PDF24    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

12 − six =