Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Médailles, Une monnaie une histoire » Geneviève Pérès-Robin, une émouvante médaille d’Alexandre Morlon

Geneviève Pérès-Robin, une émouvante médaille d’Alexandre Morlon

par Gilles Marchand

« Et rose, elle a vécu de que vivent les roses
L’espace d’un matin »

Geneviève Pérès-Robin (par Alexandre Morlon - 1946 - Photo www.acmecollections.com)

Geneviève Pérès-Robin (par Alexandre Morlon – 1946 – Photo www.acmecollections.com)

C’est à ces vers de François de Malherbe (consolation à M Du Périer – 1607) que l’on pense au premier regard posé sur cette médaille d’Alexandre Morlon.

Datée de 1946, il s’agit d’une des dernières médailles réalisée par cet artiste. Elle s’éloigne, dans sa conception et notamment dans la représentation de Geneviève Pérès-Robin, de ses œuvres précédentes dans lesquelles les portraits étaient présentés de face ou de profil et très rarement de trois-quarts.

Nulle trace d’une Geneviève Pérès-Robin dans les archives ou les proches connus d’Alexandre Morlon. Seule cette médaille frappée dans un module imposant sort cette femme de l’ombre et de l’anonymat. S’agissait-il d’une commande particulière ou d’une œuvre plus intimiste d’Alexandre Morlon représentant une amie ou une proche ? Son diamètre de 117,8 mm, son poids de 538 grammes et l’émotion qui se dégage de l’ensemble plaideraient pour la seconde hypothèse.

Geneviève Pérès-Robin - Revers (par Alexandre Morlon - 1946 - Photo www.acmecollections.com)

Geneviève Pérès-Robin – Revers (par Alexandre Morlon – 1946 – Photo www.acmecollections.com)

Par ailleurs, la rose éclose dont la tige sans épines et brisée nette témoigne d’une grande affection envers cette personne décédée à l’âge de 52 ans.

L’épitaphe placée en légende « Elle a vécu pour les siens » prolonge l’hommage à une personne discrète et dévouée à sa famille et ses amis.

Elle renforce encore le profond sentiment d’attachement de ses proches à son égard et de douleur engendrée par sa disparition.

.

« Et rose, elle a vécu de que vivent les roses
L’espace d’un matin » …

.

Si un de nos lecteurs détient des informations sur cette femme décédée en 1946, je le remercie de nous contacter.

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Médailles, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois × un =