Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Assignats de Mâcon, Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon, Une monnaie une histoire » Les billets de confiance émis par la municipalité de Mâcon en 1792 (Partie 7.2)

Les billets de confiance émis par la municipalité de Mâcon en 1792 (Partie 7.2)

Par gilles Marchand

… suite de l’article …

Numérotation du billet de 5 sous

Numérotation du billet de 5 sous

Ce même principe est aussi utilisé pour les billets de 5 sols et de 8 sols mais l’étendue des lettres utilisées et la répartition en série n’est pas retranscrite dans le registre des opérations de fabrication. L’étude des billets de 5 sols qui nous sont parvenus après deux siècles d’existence montre cependant une utilisation de la lettre P. Le plus grand chiffre de millier retrouvé jusqu’à présent est le trois. Cela laisserait supposer une division des billets imprimés en 14 à 20 séries comportant entre 4000 à 6000 billets.

Le très faible nombre de billets de 8 sols connus ne permet d’élaborer aucune d’hypothèse sur les lettres de série utilisées mais il est tout aussi probable que le même principe a été retenu avec une répartition de l’impression des 100.000 billets en une vingtaine de série avec une sous répartition par millier identifiée par un chiffre (le numéro de série le plus élevé retrouvé à ce jour est le H 5).

En plus de cette répartition en séries, les billets de confiance émis par la municipalité sont numérotés à la main comme les assignats nationaux et, le 29 mars 1792, les commissaires décident que les billets “seraient tous numérotés depuis un jusqu’à cinq cent quatre vingt mille”. Ainsi, cette numérotation devait donc être réalisée toutes valeurs confondues.

Numérotation du billet de 8 sous

Numérotation du billet de 8 sous

A ce jour[1], dix-neuf billets ont été retrouvés dans différentes collections et répertoriés. Le taux de survie global de ces bons de monnaie de Mâcon s’établit à 3,5 pour 100.000. Une étude de leur numérotation montre que onze de ces dix-neuf billets possèdent un numéro inférieur à 100.000. Il s’agit de 3 billets de deux sous (soit 27% des billets de 2 sous retrouvés), de 6 cinq sous et 2 huit sous (soit 100% des 5 et 8 sous retrouvés). Par ailleurs, il est constaté qu’aucun carton ne porte un numéro supérieur au nombre de billets imprimés dans sa valeur respective.

Enfin, statistiquement, le nombre moyen de billets retrouvés s’établit à 3 pour 100 000 entre les numéros 100 000 et 400 000 (numéros retrouvés uniquement sur des 2 sous) alors qu’il atteint 11 pour 100 000 (soit 3 fois supérieur) entre 1 et 99 999 (tranche où se retrouvent des 2, 5 et 8 sous).

Cette analyse met donc en évidence que, contrairement à ce qui était prévu, chaque valeur a été numérotée séparément, de 1 à 397 360 pour le deux sous, de 1 à 80 000 pour le 5 sous et de 1 à 100 150 pour le huit sous (chiffres correspondant au nombre de billets imprimés).

[1] situation connue en janvier 2020

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Assignats de Mâcon, Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

8 + cinq =