Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI – partie 7

Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI – partie 7

par Oleg

Mâcon

5è émission du 02/11/1411

Poids théorique : 3,824 g.
Taille : 64 au marc
Titre en millième : 1000°/oo
Titre ancien : 24 kar.°
Pied : 32
Valeur : 22 s. 6 dt.

annelet d’atelier 12/13° avers et revers, ponctuation par deux sautoirs superposés avant ReX, étoile à 6 branches centrale au revers et ponctuation idem, le point dans la couronne de revers disparait, 2 exemplaires retrouvés

+kAR0LVSxDeIxGR°ACIAxFRAnC0RVmxReX

+XPC*VIHCIT*XPC°*ReGNAT*XPC*IHPeRAT

mâcon_1411_charlesVI_écu-ReGNAT_3g87_ogn-2011-598-5080_anc-coll-jcdM6

vae OGN CAB2011 lot 598 – (anc. coll. J.-C. D. M6 – 3g87)1

En octobre 1417 le duc de Bourgogne reprend les ateliers bourguignons du domaine royal de Dijon (ainsi que sa succursale Chalon-sur-Saône) et Mâcon à son compte. A Mâcon, il ne sera pas frapper d’or sous la période de contrôle ducal, il n’existe donc que des frappes d’origine royale, et il ne s’en forgera plus même au-delà du règne de Charles VI, puisqu’au nom d’Henri VI d’Angleterre, seules quelques très rares divisionnaires de billon sont connues.

6è émission du 07/03/1419

Poids théorique : 3,65 g.
Taille : 67 au marc
Titre en millième : 958°/oo
Titre ancien : 23 kar.°
Pied : 60
Valeur : 1l. 10s.t.

1è ponctuation avers et revers par croisette, seulement Paris et Tournai, mais non retrouvé

7è émission du 26/02/1420

Poids théorique : 3,6 g.
Taille : 68 au marc
Titre en millième : 958°/oo
Titre ancien : 22 kar.°
Pied : 32
Valeur : 2l. 10s.t.

quintefeuille initiale avers et revers, seulement Paris et Tournai connus pour cette émission

8è émission du 19/12/1420

Poids théorique : 3,71 g.
Taille : 66 au marc
Titre en millième : 1000°/oo
Titre ancien : 24 kar.°
Pied : 30
Valeur : 18 s.p.

quintefeuille initiale avers et croix de Saint André initiale au revers, aucun exemplaire connu pour cette émission. Cette 8è et ultime émission royale relevait de la volonté conjointe de Charles VI et Henri VI d’Angleterre de revenir à une monnaie forte pour contrecarrer la politique monétaire inflationniste et désastreuse menée par Charles VII dans ses ateliers du domaine delphinal. Cependant aucun exemplaire n’a jamais été retrouvé pour cette émission « forte », ce qui montre que cette mesure fut ; soit avortée avant même que toute production fût entreprise, soit que les productions furent toutes fondues dès leur mise en circulation, la mauvaise monnaie chassant la bonne.

à suivre…

sources :

1/- collections privées Beneut, J.-C. D., nono0209 (membre Ebay), Musées de Mâcon, et de l’auteur

2/- https://www.drouot-estimations.com/lot/16523/3219970

3/- OGN Numismatique, vae Collection d’un Amateur Bourguignon (anc. coll. J.-C. D.), 2è partie, juin 2011

4/- ces exemplaires FDD18-2-1, FDD18-2-2 et FDD18-2-3 illustrent le Dumas7

5/- lien vers Fond BNF

6/- Le Monnayage des Ducs de Bourgogne, 1988, Françoise Dumas-Dubourg

7/- Histoire Numismatique et Monétaire de la France Médiévale (de la période Carolingienne à Charles VIII), 1986, Jean Beleaubre

.

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

20 − douze =