Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 1

Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 1

Par Oleg

Introduction :

Entre 2013 et 2014 j’avais posé les bases d’un classement des émissions du blanc à l’écu dit « guénar » de Charles VI frappées à l’atelier monétaire royal de Mâcon. Depuis cette première approche aujourd’hui largement dépassée, de nombreux exemplaires sont apparus sur le marché, donnant lieu à la découverte de nouvelles variantes, de gravures notamment, qui induisent une précision jusqu’alors inégalée dans la chronologie des émissions. Aussi je ne vais pas me contenter de faire des ajouts à ce que j’ai déjà écrit sur le sujet, mais vais complètement reprendre à zéro pour une meilleure lisibilité de cette approche.

Les émissions royales de blancs et petits blancs dans les ateliers royaux :

De 1380 à 1385, le monnayage royal perpétue les types et ordonnances de feu le roi Charles V. Le monnayage propre au nom de Charles VI n’apparait qu’avec la création de l’écu d’or couronné et ses divisionnaires, blancs dits guénars, petits blancs dit demi-guénars, et double tournois, illustrés ci-dessous, mais aussi deniers et oboles, à l’automne 1385.

Quelques types monétaires de billon au nom de Charles VI frappés à Mâcon à partir de 1385

Pour les monnaies de billon blanc il y eu en domaine royal au cours de ce règne, sept émissions de 1385 à 1419, soit six dévaluations successives qui entraineront une perte de valeur de presque 60% de la valeur des monnaies entre le début et la fin de ce règne :

26 septembre 1385, 1ère émission royale : poids théorique : 3,263 g / billon à 479‰ sur le pied 25°

24 octobre 1388, modification du visuel du revers des petits blancs dits demi-guénars toujours frappés selon les poids, titre et pied de la 1ère ordonnance royale de 1385.

11 septembre 1389, 2ème émission royale : poids théorique : 3,263 g / billon à 439‰ sur le pied 27°

11 novembre 1405, 3ème émission royale : poids théorique : 3,263 g / billon à 419‰ frappée à Paris et Tournai seulement ?

11 octobre 1411, 4ème émission royale : poids théorique : 3,263 g / billon à 379‰ sur le pied 32°

10 mai 1417, 5ème émission royale : poids théorique : 3,059 g / billon à 319‰ sur le pied 40°

21 octobre 1417, 6ème émission royale : poids théorique : 3,059 g / billon à 212‰ sur le pied 60°

Juillet 1419 à avril 1420 ?, 7ème émission royale : poids théorique : 3,059 g ? / billon 199‰ frappée à Paris seulement ?

A Mâcon :

Il faut distinguer deux périodes principales de productions monétaires bien distinctes ; la première commence à l’avènement du monnayage au nom du roi Charles VI en 1385 et perdure sans interruption jusqu’au tout début d’Octobre 1417 où l’atelier monétaire suit les ordonnances royales, et la deuxième à partir d’octobre 1417, date à laquelle les ateliers royaux bourguignons, dont Mâcon, passent par la force sous contrôle du duc de Bourgogne Jean-sans-Peur. Dès lors le duc imposera ses propres ordonnances de frappes qui désolidariseront les productions bourguignonnes au type royal de celles du reste du royaume en anticipant les dévaluations, et ce, jusqu’à la mie Aout 1419 où la maitrise de l’atelier est rendue au roi.

A suivre…

Sources :

Collections privée et de l’auteur

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

3 × cinq =