Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 2

Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 2

Par Oleg

Distinguer les émissions mâconnaises

Je parlerai souvent dans mes propos à venir de lis mâconnais (de deux types : à tige inférieure longue ou à tige inférieure tordue) et de lis standards ou standardisés. Il est important des les distinguer, car ils marquent un changement important de la graphie des monnaies de l’atelier de Mâcon. Impossible cependant d’affirmer si cette transition fut engendrée suite à une remarque de l’autorité royale, quant à la qualité de la gravure, qui aurait demandé aux graveurs de l’officine de corriger la forme des lis, ou s’il s’agit d’un changement de graveur au sein de l’atelier.

Outre les lis, la police de certains caractères des légendes a beaucoup évoluée au fil des émissions, soit suite à la casse ou l’usure d’un poinçon de lettre qui a entrainé son remplacement par le graveur, soit par la volonté d’en changer le style ou soit, peut-être, pour notifier des dates particulières de délivrance. Difficile de préférer une de ces hypothèses, mais la lettre « X » en est l’exemple concret sur les monnaies de Mâcon au nom de Charles VI. D’abord il s’agit d’une croisette formée de quatre poinçons triangulaires et tournée de 45°, puis une « X en bec d’oiseau, ensuite une « X » classique, suit la « X » chantournée, et enfin la « X » cursive, évolution étalée de la première à la 6è émission de Mâcon au-delà de laquelle la forme de la « X » s’immobilisera définitivement. Tous ces éléments combinés nous ont laissé une quantité de types et sous-types incroyablement fournie qui nous précisent à la fois la chronologie, mais nous donnent également une idée de la durée de production de ces différentes variantes et donc implicitement, un indice de rareté pour chacune d’entre elles.

à suivre …

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois × trois =