Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Divers, Documents d'archives, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire » Une couronne trop tréflée ?

Une couronne trop tréflée ?

Par Oleg

Quid des vraies particularités de ce gros ? (suite et fin)

La ponctuation par deux trèfles superposés, qui est endémique des gros de Cuisery, est inédite pour les gros de l’atelier d’Auxonne, normalement faite d’un seul trèfle.

Ponctuation par deux trèfles à gauche et par un trèfle à droite

La présence d’un besan final à la légende, en position d’exposant à la « e » de « BVRGVNDIe », est encore inexpliquée, mais l’on peut toutefois d’ores et déjà éliminer l’hypothèse de sa présence pour combler un vide trop important entre la « e » finale et la croisette initiale, pratique courante au moyen-âge pour palier à un mauvais calage de la légende dans le fer. Ici l’espace entre la « e » finale et la croisette, si petit, n’avait pas besoin d’être comblé, il faut donc envisager l’apposition de ce point pour distinguer une émission particulière ou extraordinaire au profit d’un bénéficiaire qui reste à identifier, tâche complexe, faute d’archives écrites qui nous soient parvenues.

Avec besan final et sans

Enfin l’habillage parfaitement inédit et unique de la couronne qui au lieu d’afficher un treillis, voire un feston, est ici composé d’un arc de cinq petits trèfles, caractéristique la plus incongrue et la plus surprenante et pourtant non relayée par les vendeurs !!!

Couronnes habillées de trèfles à gauche et d’un treillis à droite

A suivre…

Sources :

Coll de l’auteur et privée

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Divers, Documents d'archives, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

11 + dix =