Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 9

Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 9

Par Oleg

Le retour aux conditions de la deuxième émission donna-t-elle lieu à l’application d’une marque distinctive particulière sur les monnaies nouvellement forgées à partir de septembre 1405 ? aucun texte ne le confirme, cependant, on ne peut écarter cette hypothèse, et on peut penser que, ce que je croyais n’être qu’une variété de légende, voire une étourderie du graveur, est peut-être en fait la marque de ce retour en arrière. En effet, le nombre très important de guénars retrouvés à la légende d’avers terminée par Re+ au lieu de ReX, avec une X tournée de 45° qui nous donne un +, pourrait bien être là volontaire. Aussi, au regard du nombre d’exemplaires retrouvés, je les classe aujourd’hui en type 4 de la deuxième émission, plutôt qu’en variété du type 3.

Du septembre 1405 à fin 1410 ?

Type 4

guénar

+KAROLVS:FRAHCORV:RE+

Idem type 3 sauf variété RE+ avec « X » tournée à 45°

Ex coll oleg

-/ . Variété RE+ avec « k » barrée à kAROLVS

ex coll oleg

-/ . Fauté ? BЄ:HЄDICTV, deux annelets pointés superposés de ponctuation à la place du point plein secret d’atelier,

Ex coll oleg

-/ . Faux pour servir contemporain en métal vil (sans doute du cuivre) saucé d’argent qui présente la variété REb frappé semble-t-il avec les coins officiels de l’atelier mais qui ni ne sonne ni ne trébuche

Ex coll oleg

Ce faux amène plus de questions que de réponses quant aux conditions et aux personnes à l’origine de sa production. Qui a forgé cette monnaie ? Pourquoi avoir forgé ces faux ? Comment est-il possible que l’on ait utilisé des coins « officiels » pour les produire ?

D’abord, le fait que les coins semblent authentiques, doit diriger nos soupçons vers des gens de l’atelier, qui auraient occupé un poste susceptible de leur permettre de détourner des coins usés et voués à la destruction ou à la refonte, en vue de produire des guénars à titre personnel et s’enrichir (but premier de la forge de faux pour servir). A qui revient cette initiative ? à quelques modestes ouvriers ? Aux mieux placés dans la hiérarchie pour détourner du matériel ? au seul graveur, qui aurait pu faire ses coins personnels ? ou est-ce là le fruit d’un travail collégial de tout le personnel de l’officine ? Cette dernière hypothèse est sans doute la plus vraisemblable au regard de la spécification de chaque métier nécessaire à la fabrication de monnaies, forgeron, tailleur, graveur … chacun ne maitrisant que sa propre discipline. Pourquoi en sont-ils arrivés à ce forfait ? Pour palier à un retard de salaire ? Pour payer une amende reçue suite à une production jugée de piètre facture ou non conforme à l’ordonnance ? Ou seulement par simple appât d’un gain facile ? Impossible de répondre avec certitude, car aucune archive ne mentionne ces faux, ils n’ont donc pas été repérés dans la circulation et décriés, et personne n’a été condamné en tant que faussaire. Cette production fût-elle si faible en quantité, ou si bien imitée, qu’elle passa inaperçue ?

Demi-guénar 

Contrairement au guénar sur lequel la légende est « REX » dans son entier, sur le demi-guénar la légende d’avers est abrégée et se termine par le mot « RE » raccourci de sa « X » suivi d’un annelet pointé de ponctuation. Aussi en l’absence de la « X » finale, ce petit blanc ne peut donc se différencier du type 3 précédent, et ne peut donc pas exister et être référencé au type 4.

à suivre…

source :

collection de l’auteur

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

dix-neuf + treize =