Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 3

Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 3

Par Oleg

Période de septembre 1385 à septembre 1417, les émissions royales de Mâcon :

1ère émission de septembre 1385

Les points secrets d’atelier, qui ne seront inventés qu’en 1389, ne figurent pas sur cette première émission, qui est donc plus difficile à identifier pour la plupart des ateliers. Cependant chaque graveur ayant son style, il est parfois possible de reconnaitre un atelier au travail de gravure en comparant les productions de la seconde émission avec point secret avec celles de la première. C’est le cas pour Montpellier, Toulouse (l’exception qui confirme la règle et que j’ai déjà publiés ici), Angers, Mâcon (avec ses lis mâconnais endémiques et que je n’ai cependant jamais croisé encore), Rouen, et Tournai ; 6 ateliers que je sais (ou saurai pour Mâcon) identifier assez facilement, pour les autres je n’ai pas encore repéré LE détail de style qui le relie de façon certaine à son atelier.

Toulouse 1386-1388

L’examen des rares exemplaires d’écus d’or de Mâcon frappés avant 1389 nous révèle des légendes avec des « n » onciales à « FRAnC0RV » à l’avers et à « RЄGnAT » au revers, il y a fort à parier qu’il en soit de même sur les émissions de guénars et petits guénars issus de cette première ordonnance. La grande rareté de ces divisionnaires, connues à ce jour seulement pour la deuxième ordonnance royale, suppose que leur frappe n’a pas du perdurée bien au-delà de 1390, Aussi il est plus que probable que les monnaies blanches aux « n » onciales soit le premier type, et doivent donc être placées avant les frappes aux « N » romaines certainement postérieures, d’autant que le poids moyen observé des exemplaires vus, toujours supérieur à 3gr00, tend à corroborer cette chronologie typographique.

1ère émission

de septembre 1385

guénar

+KAR0LVS:FRAnC0RV:REX

+SIT:n0mЄ:DnI:BЄnЄDICTV

Avers et revers : pas de marque d’atelier, « 0 » longues, « n » onciales dans « FRAnC0RV » et « BЄnЄDICTV » ? ponctuation par deux annelets pointés superposés et lis mâconnais.

Revers : cantonnement type avec deux couronnelles en 1/4 et deux lis mâconnais en 2/3

Non retrouvé

Demi-guénar

+KAR0LVSꙩFRAnC0RVꙩREꙩ

+SITꙩn0mЄꙩDnIꙩBЄnЄDICTV

Avers et revers : pas de marque d’atelier, « 0 » longues, « n » onciales dans « FRAnC0RV » et « BЄnЄDICTV » ? ponctuation par un annelet pointé et lis mâconnais.

1ère émission Type 1

de septembre 1385

Revers : cantonnement type avec deux couronnelles en 1/4 et deux lis mâconnais en 2/3

Non retrouvé, ce type à la croix de revers cantonnée de deux lis et deux couronnes n’a pas persisté longtemps du fait de sa trop grande ressemblance avec le guénar, il fut rapidement remplacé par le type 2, décris ci-après et n’est connu qu’à de très rares exemplaires pour quelques ateliers seulement. A-t-il seulement été frappé à Mâcon ?

1ère émission Type 2

d’octobre 1388

Type 1 au revers modifié avec un cantonnement composé d’une seule couronnelle et d’un unique lis, posés en 1 et 4 ou en 2 et 3, ce type 2 remplace définitivement le type 1 abandonné à son profit.

Non retrouvé

A suivre…

Sources : fond de l’auteur

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

2 × deux =