Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon » Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 1ère partie

Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 1ère partie

Par Gilles MARCHAND

Cette série d’articles n’a pu être réalisée que grâce à la collaboration de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mâcon. Je la remercie de m’avoir ouvert l’accès à ses archives pour la période allant de 1915, date de la première émission, à 1926, date de la reddition des comptes.

1- Les circonstances de la première émission

En 1914, le système monétaire français été basé sur le franc germinal. Ainsi, les monnaies qui circulaient étaient frappées en bronze (1, 2, 5 et 10 centimes), en nickel (25 centimes), en argent (20 et 50 centimes, 1, 2 et 5 francs) ou en or (5, 10, 20, 40, 50 et 100 francs). Les prix des métaux étaient donc liés entre eux par la valeur faciale et le poids de métal composant les différentes pièces.

Dès le début des hostilités, une thésaurisation créa un manque de petite monnaie. La région parisienne fut la première touchée, suivirent les régions viticoles au moment des vendanges et progressivement les autres régions. Ce manque de monnaies divisionnaires de 5 centimes jusqu’à 2 francs générait de graves difficultés pour la paye des ouvriers ainsi que dans les échanges commerciaux quotidiens nécessaires à la vie courante.

Ainsi, le 15 mars 1915, le directeur de la Faïencerie à Digoin demanda à la Chambre de commerce de Mâcon de rechercher par quels moyens il serait possible d’améliorer cette situation.

Une demande de monnaies de billon à la Banque de France resta sans effet. Devant l’aggravation de la situation de pénurie, la Chambre de commerce de Mâcon envisagea dès le 2 juillet la création de petites coupures de papier et convia les commerçants, industriels, négociants et banquiers à une réunion qui se tint le 10 juillet 1915.

Chambre de commerce vers 1915 (Coll.privée)

Chambre de commerce vers 1915 (Coll.privée)

C’est au cours de cette réunion à laquelle participait une centaine de personnes que la Chambre de commerce de Mâcon prit la décision d’émettre des coupures de 1 franc pour une somme de 200.000 francs. Leur circulation  en serait limitée à la circonscription de Mâcon et de Charolles avec une extension possible sur arrondissement de Bourg compte tenu de la situation géographique de la région mâconnaise.

Une demande d’autorisation fut aussitôt remise au Préfet pour transmission aux Ministres des Finances et du Commerce.

L’autorisation fut accordée le 30 août 1915. Les chambres de commerce de Mâcon et de Bourg allaient émettre en commun et par moitié 500.000 coupures de 1 franc. Il était aussi prévu, en vue du remplacement des coupures usagées, l’impression de 100.000 coupures supplémentaires qui seront mises en réserve.

Avers 1 franc - 1ère émission (Coll. Privée)

Avers 1 franc – 1ère émission (Coll. Privée)

Revers 1 franc - 1ère émission (Coll. privée)

Revers 1 franc – 1ère émission (Coll. privée)

Ces billets seront imprimés à Mâcon par l’imprimerie Perroux. Il en sera de même pour toutes les émissions suivantes.

Dès le 2 septembre 1915, M PERROUX , nouveau Président de la Chambre de Commerce suite au décès de M LARDET, demandait au Receveur en Chef de l’Octroi de Mâcon son concours pour mettre ses guichets à la disposition de la Chambre de Commerce pour recevoir et propager dans le public les coupures de 1 franc et de 50 centimes émises.

Signe des temps où il convenait avant tout de rassurer la population, le Progrès de Saône et Loire, journal de Chalon sur Saône indiquait dans un article daté du 15 septembre que : « le manque de billon et aussi de monnaies divisionnaires en argent n’est qu’un bruit qui court. Seuls quelques commerçants ont pu être momentanément embarrassés mais le public, dans la vie courante, ne s’est aperçu de rien. »

La livraison de cette première émission eu lieu le 30 septembre et sa mise en circulation le 8 octobre.

Cette émission se révéla très rapidement insuffisante car dès le 29 octobre 1915, le stock de 500.000 coupures était déjà épuisé …….

(à suivre …)

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Histoire locale, Monnaies de Macon · Mots-Clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

dix + dix-sept =