Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Monnaies de Macon, Vacances et Numismatique » Uzès, Gard au trésor !!! – 1ère partie

Uzès, Gard au trésor !!! – 1ère partie

par Oleg

 

Introduction

Nous sommes fin octobre 2013, les vacances de la Toussaint sont là, et le besoin de soleil me titille, surtout que, même si nous avons eu un été comme nous n’en avions pas vu depuis longtemps, je ne suis pas parti en vacances cette année pour des raisons de santé. Alors comme mon problème médical est maintenant résolu, mes jambes n’y tiennent plus, il faut que je les dégourdisse, « allez ! hop ! », toute la famille en voiture, nous partons pour la région de Montpellier où nous attendent des amis que nous n’avons pas vu depuis plusieurs mois. Comme aucun d’entre nous n’est casanier, il est hors de question de rester à la maison, et ce, quelque soit la météo, nous décidons donc d’aller dans le « nord » (de Montpellier), visiter la cité médiévale d’Uzès dans le département voisin du Gard…

 

Petit résumé historique de la fondation de la cité

La proximité de la source de l’Eure est occupée depuis une époque très reculée, puisque les invasions celtes du Vème siècle avant notre ère contraignirent les Ligures autochtones à se réfugier sur les hauteurs alentours, siège de la cité actuelle. Plus tard les romains qui ont conquis la Gaulle Narbonnaise, s’installeront et construiront l’aqueduc qui achemine l’eau de l’Eure à Nîmes et dont le monument le plus connu est le Pont du Gard. A l’aube de la christianisation, au IVème siècle, la ville est élevée au rang d’Évêché.

 

A Uzès, la numismatique me rattrape…

En bon touriste, je parcours donc les rues, prenant cliché sur cliché des maisons, monuments, et des amis. La place principale, dénommée « Place aux Herbes » (les mâconnais apprécieront le clin d’œil), très arborée est juste d’une beauté inimaginable avec ses façades bâties entre le XIVème et le XVIIIème siècle. Malgré cette période de construction, et certainement de reconstruction, longue, toutes sont alignées sur le même principe, avec des commerces au rez de chaussée sur d’immenses caves creusées à même la roche, le tout protégé par une enfilade voutée qui permet de pratiquer le lèche vitrines à l’abri des gouttes. OUI ! Le moyen-âge a inventé la galerie marchande.

En m’éloignant de ce point, je fais le tour du château féodal à l’imposant donjon carré, et plusieurs fois remanié, puisque le logis est bien postérieur aux remparts, et admire la toiture en tuiles plates vernicées de la chapelle, ornée des armes de la famille de Crussol d’Uzès. Et là, en empruntant une ruelle, la numismatique me rattrape. Je me retrouve devant cette bâtisse… vous ne voyez rien, regardez bien l’agrandissement…

uzès_hôtel-des-monnaiesuzès_hôtel-des-monnaies_plaque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oui, vous avez bien lu, je me trouve devant l’ancien Hôtel des Monnaies des Évêques d’Uzès, autrement dit, l’immeuble qui abritait l’atelier monétaire entre la fin du VIIIème siècle et le XIIIème siècle.

De retour de ce week-end prolongé, je décide d’en savoir plus, et me lance dans des recherches sur la toile, qui me permettent de découvrir que c’est Charlemagne en personne qui octroya aux Évêques de la cité le droit de battre monnaie en son nom,

uzès_771-793_charlemagne_denier_elsen.eu-auction110-723

denier carolingien en argent au nom de Charlemagne (Roi des Francs) frappé à Uzès entre 771 et 793 – cliché elsen.eu – auction 110 lot 723

 

droit qui leur fût confirmé par deux fois en 1156 et 1211.

Mais les premières monnaies produites à Uzès sont en or et mérovingiennes, et dates de la fin du VIème siècle, elles sont antérieures de presque deux siècles aux émissions des ecclésiastiques. Les plus anciennes sont des copies des monnaies romano-byzantines qui leur étaient contemporaines, 

uzès_582-602-mérovingien_triens-au-nom-de-MauriceTibère_ogn3880_ventes2010lot239

triens mérovingien en or au nom de Maurice Tibère (Empereur Byzantin) frappé à Uzès entre 582 et 602 – cliché OGN Numismatique n°3880 – ventes 2010 lot 239

 

mais les plus récentes sont au nom du Souverain Franc d’alors : le bon roi Dagobert Ier. Attention je vous entends déjà chanter ! 

uzès_629-639_Dagobert_I_Triens

triens mérovingien en or au nom de Dagobert Ier (Roi des Francs) frappé à Uzès entre 629 et 639 – cliché PHGCOM – exemplaire Musée de la Monnaie de Paris

 

à suivre…

sources photographiques :

clichés de l’auteur, elsen.eu, ogn numismatique, PHGCOM au Musée de la Monnaie de Paris

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Monnaies de Macon, Vacances et Numismatique · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

5 × 5 =