Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Commemoration Grande Guerre, Histoire locale » Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 12ème partie

Les billets des Chambres de Commerce de Mâcon et de Bourg (1915-1926) – 12ème partie

Par gilles Marchand

12 – Avril 1924 : Vent de panique chez les commerçants

Date limite du remboursement (1ère émission)

Date limite du remboursement (1ère émission)

L’absence de toute information sur le retrait des coupures des Chambres de commerce va créer au printemps 1924 un vent de panique dans la population et perturber la vie quotidienne des français. Cette inquiétude est mise en évidence par un certain nombre de courriers émanant aussi bien des municipalités que des administrations.

Ainsi, le 1er avril 1924, le Maire de Sanvignes prévient le Préfet de Saône et Loire, que de nombreux commerçants refusent les coupures des Chambres de commerce. Il précise que cette situation qui se généralise fait tache d’huile et complique les relations commerciales, produisant une véritable panique chez les détenteurs. Par ailleurs, il demande quelles sont les Chambres de commerce dont les coupures sont périmées.

Quelques jours plus tard, le Commissaire de la Police du Creusot signale que la plupart des commerçants refusent les coupures des Chambres de commerce, générant une inquiétante perturbation. Le papier monnaie afflue anormalement et la population ne lui attribue plus qu’une valeur très relative.

une coupure en piteux état !

une coupure en piteux état !

L’aspect sale, froissé ou déchiré des coupures contribue à lui enlever tout crédit. Les Banques n’acceptent les coupures que de leurs seuls clients, et la gare PLM ne reçoit les coupures qu’à la condition qu’elles soient nettes. Une banque locale prélève même une commission de 2%  pour couvrir les frais occasionnés. Beaucoup de ménagères arrivent en fin de quinzaine sans autre moyen de paiement que ce papier monnaie, et le refus de voir échanger les coupures contre des denrées alimentaires risque de créer de sérieux incidents. Pour remédier à cette situation et restaurer la confiance, le commissaire propose que la population soit informée par la presse sur la circulation de ces billets et que les coupures « d’aspect minable » soient retirées de la circulation.

Les questionnements arrivent simultanément de toutes les communes du département. Ainsi, le 12 avril 1924 , le Conseiller Municipal délégué de Matour interroge le Préfet  sur la validité des coupures de 50 cts et de 1 franc et leur délai d’expiration. Le 13 avril 1924,  le Maire de Perrecy les Forges émet la même demande et indique que les commerçants et certains particuliers refusent de les admettre en paiement. Il regrette que le public ne soit pas informé, et qu’aucun délai n’ait été donné pour leur échange car « cela cause un certain trouble dans les relations commerciales et des pertes bien injustifiées pour les détenteurs des billets ».

En réalité, les coupures ont toujours cours et leur retrait n’est qu’une rumeur, propagée très rapidement et amplifiée par le manque d’information et l’absence de démenti.

50 centimes Chambre de commerce de Libourne (Photo CGB)

50 centimes Chambre de commerce de Libourne (Photo CGB)

Conscient de l’urgence et des importantes perturbations que le refus des coupures génère, le Préfet alerte immédiatement le Ministre du Commerce et de l’Industrie. Par retour de courrier (12 avril 1924), ce dernier lui indique que le projet de loi destiné à assurer la liquidation des bons de monnaie est en préparation et lui demande d’en informer le public. En effet, seules les Chambres de commerce d’Amiens, Béziers, Perpignan et Libourne ont alors pris des mesures de retrait, du fait des nombreuses contrefaçons dont elles faisaient l’objet.

Quelques jours plus tard, la Chambre de commerce de Mâcon informe le public par voie de presse que les coupures ont encore cours et aussi qu’il est de l’intérêt des commerçants de les accepter.

PDF24    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Billets de la Chambre de Commerce de Macon, Commemoration Grande Guerre, Histoire locale · Mots-Clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois × 4 =