Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Assignats de Mâcon, Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Une monnaie une histoire » Assignats de Mâcon : Révélations sur leur numérotation

Assignats de Mâcon : Révélations sur leur numérotation

Par Gilles Marchand

Dans un article précédent sur la numérotation des billets de confiance émis par la municipalité de Mâcon en 1792, j’avais indiqué :
” Contrairement à la logique qui aurait voulu une numérotation indépendante par valeur, les commissaires choisissent une numérotation manuelle continue, toute valeur confondue allant de 1 à 580 000. Cette numérotation présente aujourd’hui un certain intérêt car elle permet de connaître l’ordre dans lequel ils ont été numérotés. Ainsi, si la moitié des billets de 2 sols a été produit avant ceux de 5 et de 8 sols, l’étude des billets retrouvé montre que seules les deux ou trois premières séries de 2 sols (billet de la série B 15 portant le numéro 12.435) ont été numérotées parallèlement à ceux de 5 sols (E 3 portant le numéro 4.915 et P 1 le numéro 65.677) et à ceux de 8 sols (série C avec le numéro 50.158 et H5 avec le numéro 35.468). La numérotation des billets de 2 sols reprend ensuite (I19 portant le numéro 166.019).”

J’avais puisé cette information sur la numérotation du Registre dans lequel les commissaires chargés de l’émission avaient consigné toutes leurs décisions et rapporté les différentes étapes de fabrication de cette monnaie locale.

Ainsi, à la date du 29 mars 1792, les commissaires indiquent avoir arrêté que les billets “seraient tous numérotés depuis un jusqu’à cinq cent quatre vingt mille”. A l’origine, cette numérotation devait donc être réalisée toutes valeurs confondues.

A ce jour, dix-neuf billets ont été retrouvés dans différentes collections et répertoriés : 11 bons de deux sous, 6 de cinq sous et 2 de huit sous. Les plus grands numéros exploitables retrouvés sont le 331 169 pour le 2 sous, le 77 865 pour le cinq sous et le 50 158 pour le 8 sous.

Plus de 94% des billets pouvant être mis en circulation avaient été distribués au 20 août 1792. Le taux de survie global de ces bons de monnaie de Mâcon s’établit donc à 3,5 pour 100.000.
L’étude de leur numérotation montre que onze de ces dix-neuf billets possèdent un numéro inférieur à 100.000. Il s’agit de 3 billets de deux sous (soit 27% des billets de 2 sous retrouvés), de 6 cinq sous et 2 huit sous (soit 100% des 5 et 8 sous retrouvés – aucun carton de 5 ou de 8 sols ne portant un numéro supérieur à 100.000).

Il est aussi constaté que, pour chaque valeur, aucun des billets retrouvés ne porte un numéro supérieur au nombre de billets correspondant émis.

Il n’existe par ailleurs aucun numéro connu entre 400 000 et 580 000 (580 000 étant le nombre total de billets devant initialement être numérotés) et la moyenne du nombre de billets retrouvés s’établit à 3 pour 100 000 entre les numéros 100 000 et 400 000 (numéros correspondant uniquement à des deux sous) alors qu’elle est de 11 pour 100 000 (soit 3 fois supérieure) entre 1 et 99 999.

La seule explication possible est que chaque valeur a été numérotée séparément, de 1 à 397 360 pour le deux sous, de 1 à 80 000 pour le 5 sous et de 1 à 100 150 pour le huit sous (chiffres correspondant au nombre de billets imprimés avant déduction du nombre de ceux qui ont été remis aux archives ou mis au rebut).

Face à cette évidence, j’ai donc modifié en conséquence mon article précédent ( http://www.numismatique-en-maconnais.fr/2018/12/les-billets-de-confiance-emis-par-la-municipalite-de-macon-en-1792-partie-7-2/ ). Comme quoi la numismatique nous réserve toujours des surprises et qu’il faut savoir se méfier des délibérations, surtout celles datant de la révolution.

www.pdf24.org    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Assignats de Mâcon, Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Une monnaie une histoire · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

douze − dix =