Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Divers, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux » BILLET D’HUMEUR SUR LA PROLIFERATION DES FAUX ET COPIES – partie 3 finale

BILLET D’HUMEUR SUR LA PROLIFERATION DES FAUX ET COPIES – partie 3 finale

par Oleg

Pourquoi ne faut-il pas céder à la tentation d’acheter une copie de monnaie ?

Tous ces faux se vendent malheureusement, signalés comme tels ou non. J’ai vu des prix de 4 à plus de 100 €uro, suivant les types proposés. Et surtout des aberrations, des faux vendus plus chers que des authentiques ; comme ce faux denier mérovingien de Chalon-sur-Saône anépigraphe, non signalé comme copie moderne, vendu plus de 100 €, alors que récemment un authentique a eu peine à dépasser les 80,00 €uro.

capt_vrai-denier-méro_chalon-s-s

Qui achètent ces faux et pourquoi ? Certainement des collectionneurs trop pressés d’avoir LA rareté qui leur manque tant, ou d’autres au budget trop limité pour espérer un jour avoir LA pépite qui fera de leur collection un ensemble abouti. Dans les deux cas, ces collectionneurs font une erreur grossière, d’abord parce qu’un faux à 4,00 €uro restera toujours un faux et n’aura à jamais d’autre valeur que son contenu métallique et vil de l’ordre de quelques centimes d’€uro. En outre, en achetant ces faux, signalés ou non, vous engraissez des pseudo-artistes sans inspiration ni créativité et qui resteront à jamais des copistes anonymes sans notoriété, voire des maffias qui ne vivent que d’argent à l’origine obscure voire douteuse. Enfin, en faisant entrer un loup dans votre bergerie, vous discréditez l’ensemble de votre collection en jetant le doute sur l’authenticité de toutes vos monnaies, la rendant ainsi invendable par vous-même ou vos héritiers, qui tomberont de haut, le jour où votre collection arrivera sur le marché, et personne ne récupérera jamais votre investissement, même partiellement, au détriment de quelques monnaies rares et authentiques que vous aurez quand même eu la chance d’acquérir tout au long de votre vie de collectionneur.

Si d’aventure une de ces monnaies vous fait de l’œil, que la mariée semble bien belle, ne cédez pas au chant de cette sirène. Ne pouvant pas compter sur la bonne volonté des sites d’enchères pour faire le ménage, c’est la seule façon de stopper ce commerce parallèle, de ne plus enrichir des pègres étrangères au détriment de vendeurs honnêtes (professionnels ou collectionneurs éclairés), et de valoriser notre patrimoine et notre passion commune ; la numismatique.

Pour conclure :

Je citerai Coluche (qu’il me manque celui-là avec sa répartie), qui, dans un de ces sketchs, s’adressait en ces termes aux gens qui achetaient en masse ces productions bas de gamme de l’industrie du disque, qui produisait depuis fort longtemps (et produit toujours malheureusement pour mes oreilles qui saignent) tout un tas de titres à seul but commercial et lucratif, et donc sans intérêt artistique :

« Vous n’êtes pas raisonnable tout d’même ! Quand on pense … qu’il suffirait que vous arrêtiez de les acheter pour que ça se vende plus !!! »

CQFD !!!,

Il avait tout compris, …conseil à ne pas méditer, mais à suivre, et… sans réfléchir.

lot-guénar_cliché-parisenchères-collindubocage

Et des monnaies médiévales AUTHENTIQUES… à partir de 15€ qui n’en veut ?

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Divers, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux · Mots-Clés: , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

trois + seize =