Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI- partie 9

Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI- partie 9

par Oleg

3è émission ducale de 1419

2ème période d’août à décembre 1419 peut-être au-delà ? – FDD18-2-1

marque d’atelier d’Auxonne qui contrôle désormais l’officine de Chalon-sur-Saône, soit annelet sous la première lettre du premier mot des légendes avers et revers et un annelet supplémentaire sous la première lettre du deuxième mot à l’avers seulement (rappel de la marque de Saint Laurent-lès-Chalon déjà présente sur la délivrance précédente), toutes les « Ʌ » sont non barrées au droit et au revers, à l’avers légende GRɅCIɅFRɅnC0RVm sans espace ni ponctuation et une « m » onciale qui retrouve sa place en fin de mot, et au revers, une étoile au centre de la croix, ponctuation par une étoile à cinq branches, et toutes les « n » onciales, 4 exemplaires retrouvés.

+kɅR0LVSxDeIxGR ɅCIɅFRɅnC0RVmxReX

+XPC*VInCIT*XPC*ReGnɅT*XPC*InPeRɅT

chalon-sur-saône_1419-08à12_charlesVI_écu_3g68_BNF-btv1b85834017_anc-coll-Beneut

Fond BNF (btv1b85834017) coll. Beneut (3g68)1, 4 et 5

Ces exemplaires furent frappés alors que l’atelier chalonnais était depuis la mi-août 1419 sous la maîtrise de l’atelier d’Auxonne, après qu’il fut rouvert le 31 mai 1419, conjointement par les gens des ateliers de Cuisery et Saint Laurent-lès-Chalon à la demande expresse du duc Jean-sans-Peur, s’identifient du précédent écu par ces annelets placés sous la première lettre du premier mot des légendes d’avers et de revers (marque d’atelier d’Auxonne) et son annelet sous la première lettre du deuxième mot à l’avers (rappel de la marque d’atelier de Saint Laurent). Ces deux délivrances distinctes par leur période de production, ont toutefois, et malgré ces marques d’atelier différentes, été forgées sous les mêmes conditions d’ordonnance, poids, pied, aloi…

Ces quatre exemplaires présentent la même légende fautive, car tous frappés avec le même coin d’avers, mais ils affichent également trois revers différents ; les exemplaires BNF et OGN sont de même revers, quant aux exemplaires J.-C. D., ils sont de revers différents l’un de l’autre mais aussi différent de celui commun aux deux exemplaires BNF et OGN.

Ceci montre que le coin d’avers, que l’on nomme également la pile, c’est-à-dire le coin fixe lors de la fabrication des monnaies, avait une durée de vie bien plus longue que celle du coin de revers, qui lui recevait le coup de marteau lors de la frappe. Ce genre de détail a son importance, car associé au nombre d’exemplaires retrouvés, il peut à terme, permettre d’évaluer le nombre d’exemplaires produits, faute de trace écrite parvenue jusqu’à nous.

à suivre…

sources :

1/- collections privées Beneut, J.-C. D., nono0209 (membre Ebay), Musées de Mâcon, et de l’auteur

2/- https://www.drouot-estimations.com/lot/16523/3219970

3/- OGN Numismatique, vae Collection d’un Amateur Bourguignon (anc. coll. J.-C. D.), 2è partie, juin 2011

4/- ces exemplaires FDD18-2-1, FDD18-2-2 et FDD18-2-3 illustrent le Dumas6

5/- Fond BNF

6/- Le Monnayage des Ducs de Bourgogne, 1988, Françoise Dumas-Dubourg

7/- Histoire Numismatique et Monétaire de la France Médiévale (de la période Carolingienne à Charles VIII), 1986, Jean Beleaubre

8/- https://www.reddit.com/r/coins/comments/e1nga0/french_ecu_dor_charles_vi_13801422/

9/- cgb.fr

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

quatorze + 1 =