Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 8

Approche typographique et chronologique des émissions de blancs et petits blancs dits « guénars » et « demi-guénars » de Mâcon – partie 8

Par Oleg

3ème émission

de mai à août 1405

La 3ème émission de 1405 (Idem type 3 de la 2ème émission + un point plein sous les croisettes initiales qui marque un affaiblissement du titre de fin) fut vite abandonnée, elle ne m’est connue que par de très rares exemplaires de guénars des seuls ateliers de Paris et Tournai, fût-elle seulement ordonnée dans tout le royaume ?

détail du point sous la croisette initiale de la 3è émission

Il reste qu’à ce jour, aucun exemplaire n’a été retrouvé pour Mâcon, ce qui laisse à penser que ; soit l’officine n’a pas eu connaissance de cette ordonnance et ne l’aura donc pas forgée, soit l’ordonnance est bien arrivée à l’atelier mais on n’aura pas eu le temps d’y frapper cette émission, soit tous les exemplaires ont été refondus aussitôt forgés comme demandé dès le mois d’août 1405 pour revenir aux conditions antérieures de la deuxième émission. Je citerai ici André Decroly qui, en page 274 de son magnifique ouvrage (que je vous engage à télécharger librement en cliquant sur le lien ci-dessous), nous apporte quelques détails supplémentaires et très intéressants sur cette ordonnance :

LES MONNAIES ISSUES DES ATELIERS SITUÉS SUR LE TERRITOIRE DU “HAINAUT FRANCO-BELGE” ACTUEL [ISBN 978-2-9602565-0-5 – © André DECROLY – Mons (2020)]

• 3è émission (29 avril 1405) Bailhache [156] écrit : “Un affaiblissement momentané fut prescrit le 29 avril 1405, des lettres patentes ordonnèrent de battre des grands et des petits blancs sur le pied 29e , mais les généraux s’opposèrent à l’exécution de ces lettres, et ce fut le 8 juin seulement qu’on ordonna de mettre comme différence aux nouvelles espèces “un point plein sous les croisettes initiales” et le général Jehan le Mareschal ne partit que le 6 juillet à Saint-Quentin, Tournai et Sainte-Menehould pour aller “mettre sus la dite ordce”. Dès le 8 août, le roi mieux informé et ayant “entendu que lad mone nouvelle estoit de grant charge et domageable au bien publique” révoqua l’ordre du 29 avril. Les espèces fabriquées sur le nouveau pied furent rapportées, coupées, puis refondues mais quelques pièces frappées à Tournai par Arnoul Braque et déjà mises en circulation ont échappé aux cisailles et au creuset. Les exemplaires de la 3e émission sont donc rarissimes ! Il semblerait qu’un exemplaire de la 3e émission ait également été trouvé pour Troyes [157].

[156] Jean BAILHACHE : Recherche sur les ateliers monétaires de Charles VII. Courrier Numismatique, T. 8, 1934.

[157] Michel HOURLIER : Portion d’un trésor de monnaies françaises et féodales des XIVe et XVe siècles, conservée au musée de Laon (Aisne). Trésors monétaires, T. XVII, 1999, pp. 327-334.

Ex. 3è émission de 1405 frappé à Tournai de la collection Decroly (anc. coll. et cliché Oleg)

à suivre…

source : Collection Decroly

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

cinq × 3 =