Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes » Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI- partie 8

Les émissions d’écus d’or frappées à Mâcon et Chalon-sur-Saône sous Charles VI- partie 8

par Oleg

Chalon-sur-Saône

Introduction :

A partir d’octobre 1417, les seuls écus d’or bourguignons émis sous la main mise du duc Jean-sans-Peur au nom de Charles VI ne sont connus que pour Dijon et, sa succursale Chalon-sur-Saône, petit atelier qui ne rouvre que le 31 mai 1419 et dont seulement 6 exemplaires sont répertoriés à ce jour, parmi lesquels 5 sont issus de deux délivrances distinctes de la même émission (3 exemplaires du fond de la BNF [1 du trésor de La Lucerne et 2 de l’ancienne collection Beneut], 1 exemplaire OGN Numismatique [vae juin 2011 Collection d’un Amateur Bourguignon partie 2, lot 609], et 2 exemplaires de la collection J.-C. D.). Les ducs de Bourgogne Jean-sans-Peur et son fils Philippe-le-Bon ont toujours anticipé les dévaluations prescrites par le roi, aussi les émissions décrites ci-après ne sont pas le pendant des émissions royales décrites dans les articles précédents sur les écus de Mâcon.

Pour ces émissions ducales d’écu d’or au nom de Charles VI, nous n’avons que trop peu d’information, compilées en son temps par Françoise Dumas-Dubourg7, que je rapporte ici en modifiant sa chronologie au regard des éléments connus, et complétées de données fournies par Jean Beleaubre7 :

Les émissions d’écus d’or au nom de Charles VI frappés à Chalon-sur-Saône :

1è émission ducale du 18 décémbre 1417 au 17 février 1418

Poids théorique : 3,824 g.
Taille : 64 au marc
Titre en millième : 958°/oo
Titre ancien : 23 kar.°
Pied : 53 1/3 ?
Valeur : 18 s.p.
Frappée à Dijon seulement, à 5400 exemplaires ( 2 exemplaires connus ; 1 fond BNF et 1 coll Oleg )

2è émission ducale du 16 mars au 2 mai 1418

Poids théorique : 3,652 g.
Taille : 67 au marc
Titre en millième : 958°/oo
Titre ancien : 22 kar.° ?
Frappée à Dijon seulement, à 4800 exemplaires

3è émission ducale de 1419

1ère période dès juin ? à août 1419 – FDD18-2-3

Il ne subsiste aucune archive, si tant est qu’il y en ait eu quant à cette émission et ses données techniques ordonnées (poids, aloi, pied…) frappée à Chalon-sur-Saône à partir de juin 1419, identifiable à la marque d’atelier de Saint Laurent-lès-Chalon qui contrôle alors l’officine conjointement avec l’atelier de Cuisery, soit annelet sous la première lettre du deuxième mot des légendes avers et revers.

A l’avers FRAnC0RV est sans « m » finale, et au revers une étoile meuble le centre de la croix, ponctuation par une étoile à cinq branches, et toutes les « n » sont onciales, 1 exemplaire retrouvé

+kAR0LVSxDeIxGRACIAxFRAnC0RVxReX

+XPC*VInCIT*XPC*ReGnAT*XPC*InPeRAT

chalon-sur-saône_1419-06à08_charlesVI_écu-Bg3CLf_3g595_BNF-btv1b8583400t-trésor-de-la-lucerne

Fond BNF (btv1b8583400t) trésor de La Lucerne [50 – Manche] (3g595)4 et 5

Cet unique exemplaire connu avec des annelets sous la première lettre du deuxième mot des légendes d’avers et revers (marque d’atelier de Saint Laurent-lès-Chalon) fut forgé alors que l’atelier est sous la maîtrise des employés des ateliers ducaux de Cuisery et St Laurent, entre juin et la mi-août 1419, comme les florettes BG24CL et BG25CL déjà publiées ici, qui affichent les mêmes marques distinctives d’atelier. Françoise Dumas-Dubourg le place en troisième dans sa nomenclature des écus de Chalon, cependant l’étude des premières florettes de cet atelier vient conforter l’idée que cet exemplaire est une des toutes premières productions de l’officine chalonnaise sous le contrôle du duc. En outre, Françoise Dumas-Dubourg restait dubitative quant à une 3è émission d’écu d’or en bourgogne en 1419, mais cet écu vient confirmer ce qu’elle soupçonnait, car les deux premières émissions de 1417 et 1418 ne sont connues que pour l’atelier de Dijon, et pour cause, l’officine chalonnaise chômait à cette période, aussi cet écu chalonnais ne peut être antérieur à mai 1419, date de réouverture sous contrôle bourguignon.

Cet écu a donc sa place en tant que production cuisero-laurentine dans notre galerie photo des monnaies de Cuisery au même titre que les premières florettes de cet atelier.

à suivre…

sources :

1/- collections privées Beneut, J.-C. D., nono0209 (membre Ebay), Musées de Mâcon, et de l’auteur

2/- https://www.drouot-estimations.com/lot/16523/3219970

3/- OGN Numismatique, vae Collection d’un Amateur Bourguignon (anc. coll. J.-C. D.), 2è partie, juin 2011

4/- ces exemplaires FDD18-2-1, FDD18-2-2 et FDD18-2-3 illustrent le Dumas6

5/- Fond BNF

6/- Le Monnayage des Ducs de Bourgogne, 1988, Françoise Dumas-Dubourg

7/- Histoire Numismatique et Monétaire de la France Médiévale (de la période Carolingienne à Charles VIII), 1986, Jean Beleaubre

8/-https://www.reddit.com/r/coins/comments/e1nga0/french_ecu_dor_charles_vi_13801422/

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Atelier monetaire de Macon, Histoire locale, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Monnaies de Cuisery, Monnaies de Macon, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes · Mots-Clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

1 + 18 =