Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Alexandre Morlon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives » Alexandre Morlon et le monument aux morts de Charnay les Mâcon

Alexandre Morlon et le monument aux morts de Charnay les Mâcon

par Gilles Marchand

Dans la brochure « A la rencontre d’Alexandre Morlon, sculpteur et médailleur mâconnais » publiée en 2013 à l’occasion de l’exposition consacrée à Alexandre Morlon, j’avais indiqué à la page 13 :

« Dans ces mêmes années 1920-1923, chaque commune de France souhaitait honorer ses enfants tombés sur les différents champs de bataille. Alexandre Morlon participa en tant que sculpteur à la construction de nombreux monuments aux morts. Le premier fut celui de Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime), construit entre janvier et juillet 1922. De même que les médailles commémoratives, les monuments aux morts réalisés par Alexandre Morlon sont d’une grande sobriété et ont en commun un simple mur sur lequel sont gravées les colonnes de noms avec, au centre, une figure symbolique. »

Cette affirmation correspondait aux informations détenues à cette époque et les vérifications effectuées corroboraient ces éléments.

Ainsi, la liste des monuments aux morts réalisés par Alexandre Morlon où pour lesquels il avait collaboré se limitait alors à 8 (Mâcon, La Clayette et Charolles pour la Saône et Loire, Saint Laurent sur Saône et Nantua pour l’Ain, Neufchâtel-en-Bray et Darnétal-les-Rouen en Seine-Maritime et Rambervillers dans les Vosges).

Extrait biographie manuscrite d'Alexandre Morlon

Extrait biographie manuscrite d’Alexandre Morlon

Un premier doute sur cette affirmation apparu avec une courte biographie manuscrite retrouvée dans les archives du légataire universel d’Alexandre Morlon.

La liste comportait, en plus des différents monuments cités, celui de Charnay.

Bien que la source de l’information soit très proche d’Alexandre Morlon, elle ne pouvait être validée sans une preuve irréfutable.

Après plusieurs années de recherche, cette preuve a été retrouvée dans les documents détenus par les Archives départementales de Saône et Loire (dossier O 2461).

Il s’agit d’un devis estimatif des dépenses pour ériger le monument signé par le maire de Charnay les Mâcon le 28 juillet 1920.

Monument aux Morts Charnay les Mâcon (CPA Coll. privée)

Monument aux Morts Charnay les Mâcon (CPA Coll. privée)

Ce document nous apprend que le monument serait exécuté par « M Morlon sculpteur à Paris rue de la Tombe Issoire n° 35 ayant obtenu plusieurs médailles et récompenses au salon ».

Il est précisé qu’il sera réalisé en pierre de Chauvigny (commune située à l’est de Poitiers dans le département de la Vienne), qu’il aura une hauteur de 4m50 et qu’il sera surmonté d’un coq en bronze chantant la Victoire et d’une palme.

Un poilu en tenue de combat jetant une grenade sera représenté en grandeur naturelle dans la pierre.

Le prix demandé par Alexandre Morlon pour ce monument était de 17.200 francs, ce montant comprenant aussi le coq et la palme en bronze. A ce prix se rajoutait le coût des travaux de fondation, de terrassement, des deux murs de soutènement et de l’escalier d’angle. Ainsi, le devis s’élevait à 22.400 francs financés par le comité du monument (à l’aide de dons et souscriptions), la commune de Charnay les Mâcon et une subvention de l’État.

Ce monument sera inauguré le 14 juillet 1921.

PDF24    Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Alexandre Morlon, Commemoration Grande Guerre, Documents d'archives · Mots-Clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

3 × cinq =