Articles Commentaires

La Numismatique en Mâconnais » Divers, Documents d'archives, Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire, Vacances et Numismatique » UNE MONNAIE GENEVOISE TROUVÉE A BERZÉ

UNE MONNAIE GENEVOISE TROUVÉE A BERZÉ

Par Jean MICHEL, Secrétaire du Groupement Archéologique Mâconnais et du Club Numismatique de Mâcon et sa Région

Contexte de la découverte de la monnaie

Cette monnaie a été trouvée à Berzé (Saône-et-Loire) par un membre du GAM, Jean-Pierre M., sur son terrain, en 2021.

Description de la monnaie

Il s’agit d’une monnaie divisionnaire en argent de 15 sols. Le sol (ou sou) représente 12 deniers puis 5 centimes,  la monnaie équivaut donc à 75 centimes. Il y eu avant l’adoption du système décimal (en 1839) plusieurs système monétaires à Genève. En 1794/95 le thaler (dénommé « genevoise ») est une monnaie d’argent équivalent à 10 décimes. Dans cette brève période avant l’adoption d’un autre système il est émis avec cette monnaie divisionnaire.

geneve-republique-de_1794_15sols_03a3gr50-Ag-23mm5_trouve-a-berze-71_coll-jean-Pierre_M.

République de Genève, 1794, 15 sols, trouvée à Berzé (71), collection Jean-Pierre M.

Métal argent, poids et diamètre des exemplaires vus : 3 et 3,40 gr. et 23,5 à 24 mm.

Avers : un aigle vu de face tenant une clef entre ses serres, entouré d’une couronne de feuilles de chêne. La devise “Post tenebras lux” (Après les ténèbres la lumière), à l’origine “Post tenebras spero lucem” (Après les ténèbres, j’espère la lumière), est extraite d’un verset biblique et a été adoptée sous cette forme définitive plus affirmative en 1542 avec la Réforme protestante. Le millésime “1794” à l’exergue indique l’année de frappe de la monnaie.

Revers : un soleil rayonnant avec au cœur la valeur faciale indiquée de “15 Sols” sur deux lignes. La devise “Egalité Liberté Indépendance” est celle de la république indépendante de Genève, inspirée par les idéaux de la Révolution Française. La lettre “W” au bas de la monnaie correspond au chef d’atelier (Charles Wielandy).

Contexte historique

La ville de Genève a une histoire liée au XVIIIe et au XIXe siècle à celle de la France.

Les armoiries illustrent le passé de la ville avec l’aigle, symbole de l’appartenance au Saint-Empire Romain Germanique au Moyen Âge. La clef d’or est issue des armoiries de l’Evêché de Genève, avec le Chapitre de Saint-Pierre dont l’attribut est une clef. Le soleil d’or utilisé à partir du XVIe siècle comporte le monogramme du Christ. L’évêque était théoriquement le vassal de l’empereur, la ville est alors en réalité indépendante.

Genève adopte la Réforme protestante au XVIe siècle, avec l’arrivée de Jean Calvin en 1536.

Au XVIIIe siècle des troubles éclatent en 1781, avec les revendications politiques des bourgeois face à l’aristocratie. L’armée française intervient en 1782 et l’ancien système est rétabli. En 1792 un soulèvement aboutit à la proclamation de l’égalité de toutes les catégories de la population. L’Ancien Régime est aboli, une constitution est adoptée en 1794. La ville conserve son indépendance jusqu’en 1798 où elle est intégrée au territoire de la République française (avec le traité de Réunion). Elle devient chef-lieu du département du Léman, puis  fait partie de l’Empire napoléonien jusqu’à l’arrivée de l’armée autrichienne en 1813. Les magistrats de la ville obtiennent l’entrée dans la Confédération helvétique en 1815. Le canton de Genève fait depuis partie de la Suisse.    

geneve-republique-de_1794_15sols_3gr40-Ag-23mm76_cgb-fwo-357971

autre exemplaire mieux conservé, fond cgb

Intérêt de la monnaie

L’iconographie rappelle d’abord l’essentiel de l’histoire de la ville de Genève, notamment avec les symboles associés de l’aigle (le Saint-Empire) et de la clef (indépendance de l’évêque). Il y a un contraste intéressant entre l’ancienne devise de la ville en latin tirée de la Bible et le contenu révolutionnaire de la nouvelle devise en français. Celle-ci comporte les mots « Liberté » et « Egalité » comme son voisin, avec aussi le mot « Indépendance », peu avant son annexion. La monnaie a circulé dans la Saône-et-Loire, rappelant qu’à l’époque des monnaies diverses étaient utilisées en France. La proximité géographique explique sa présence. Cette monnaie offre une ouverture dans la période de la Révolution française avec ses répercussions sur les pays voisins.

.

Sources :

cgb.fr

Bibliothèques Municipales de le ville de Genève

Wikipedia, post tenebras lux

.

   Envoyer l'article au format PDF à   

Publié par

Classé dans : Divers, Documents d'archives, Histoire locale, Infos, Leçons de numismatique, Monnaies d'ailleurs, Questions - Reponses, Technique et metaux, Tresors et decouvertes, Une monnaie une histoire, Vacances et Numismatique · Mots-Clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

3 + dix-neuf =